CETTE ANNÉE CE QUE MESSIEURS RÉCLAMENT, C’EST PLUS DE CONGÉ PATERNITÉ

Alors que l’on célébrait la fête des Pères, il y a de ça une semaine, une tribune a vu le jour. Celle de dix papas « engagés », réclamant l’allongement du congé paternité. 

Alors que l’on célébrait la fête des Pères, il y a de ça une semaine, une tribune a vu le jour. Celle de dix papas « engagés », réclamant l’allongement des congés paternité. Crédits : ©Picsea.
Pour la fête des pères, dix papas ont co-écrit une tribune pour réclamer l’allongement des congés paternité. Crédits : ©Picsea.

L’occasion était trop bonne : profiter de cette fête qui célèbre les papas pour lancer une tribune et y réclamer l’allongement du congé paternité. Ces signataires, ce sont dix pères engagés tels que Tristan Champion (Barbe à papa), Antoine Le Guilloux (Devenir papa) ou encore Pascal Van Hoorne (Histoires de Papas). 

Une tribune pour interpeller le gouvernement 

« Malgré la succession de rapports officiels démontrant les bienfaits d’un allongement du congé paternité pour l’enfant, l’implication du père dans l’éducation, l’égalité femme-homme à la maison comme sur le marché du travail, aucune réforme ne figure à l’agenda de l’État », co-écrivent-ils. Ici, ces pères de famille pointent du doigt l’incompétence et l’inaction du gouvernement face à des problématiques qui ne devraient pas être balayées sur le côté. D’ailleurs, cette tribune ne sort pas de nulle part. Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité femmes-hommes, s’était dite favorable à un allongement du congé paternité au début du mois de juin. 

Pour faire entendre raison et propager leur voix, ils ont créé le hashtag #1moisminimum. Car oui, ils demandent à ce que le congé paternité – actuellement de 11 jours – passe à un mois minimum. « Pour que chaque père puisse avoir le choix d’un congé paternité plus long. Pour que chaque mère ne soit pas seule le mois qui suit la naissance. Pour que l’égalité femme-homme soit aussi un sujet d’homme. Alors, pour la fête des Pères, soutenez notre initiative ». 

Une demande partagée par de nombreux hommes

Selon le Baromètre de la DREES, en 2016, 63 % des jeunes hommes de 18-24 souhaitent un allongement du congé paternité. La nouvelle génération de pères est donc très engagée dans cette lutte. Il apparaît comme primordial pour eux de partager ces premiers moments en famille, d’apporter soutien et amour à la mère et donc de s’impliquer davantage dans l’éducation des enfants. Si nous, féministes, avions tendance à réclamer que les hommes soient plus investis, nous ne pouvons que constater que c’est également leur désir. 

Une génération Y consciente des tâches à partager, dont 70 % des hommes se disent prêts à ralentir leur carrière pour s’occuper de leurs enfants

Chez Paulette, on salue cette initiative qui met du baume au cœur. Cette tribune est le parfait exemple que le féminisme c’est l’affaire des femmes, mais aussi des hommes ! 

Article de Nina Hossein

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.