C’EST LA SEMAINE MONDIALE DE L’ALLAITEMENT MATERNEL

À l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel, du 1er au 7 août, la WABA (World Alliance for Breastfeeding Action) revient sur l’importance de préserver l’allaitement et de protéger les personnes allaitantes.

Cette année la WABA a choisi pour thème principal la protection de l’allaitement. Et pour cause, 2021 a (déjà) été rempli d’évènements qui nous prouvent encore une fois qu’il en va de notre responsabilité à tou·te·s de protéger les personnes qui allaitent.

Le principal reproche fait aux personnes allaitantes est l’exhibition de leur poitrine en public. Mais sommes-nous vraiment obligé·e·s de rappeler que l’allaitement est la simple action de nourrir son enfant ? Ni plus, ni moins. Nulle question d’exhibition quand votre enfant a faim. Que ce soit en privé ou en public, baisser son t-shirt pour allaiter n’a rien de sexuel. La poitrine est sexualisée mais sa fonction première reste de nourrir un enfant, ne l’oublions pas. 

Encore des progrès à faire…

Le 3 juillet dernier, une femme qui donnait le sein à son bébé a été interpellée par la sécurité à Disneyland Paris. Cette Australienne âgée de 33 ans était tranquillement installée sur un banc pour nourrir son enfant, lorsque deux vigiles lui ont demandé de se couvrir ou d’arrêter sous prétexte que cela pouvait choquer des gens d’autres cultures et d’autres religions. Disneyland Paris a depuis présenté ses excuses à la maman. 

Les organisateurs des Jeux olympiques ont interdit la présence de familles dans le village olympique en raison de la situation sanitaire actuelle. S’est alors posée la question pour les femmes allaitantes. Plusieurs athlètes ont dû choisir entre allaiter leur enfant ou participer aux JO. C’est notamment le cas de l’athlète espagnole Ona Carbonell, pour ne citer qu’elle. La nouvelle a fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Le Comité a alors accepté que son mari et son fils l’accompagnent, mais à condition qu’ils soient confinés dans une chambre d’hôtel. Ona Carbonell a finalement préféré venir seule et espère pouvoir reprendre l’allaitement à son retour.

(Enfin) une proposition de loi

Pour protéger les femmes allaitantes, Fiona Lazaar, députée du Val-d’Oise a déposé une proposition de loi visant à créer un délit d’entrave à l’allaitement, le 15 juin dernier. Elle prévoit deux articles : la création d’un délit passible de 1500 euros d’amende pour qui interdit ou tente d’interdire à une femme d’allaiter dans l’espace public ou dans un espace accueillant du public. Et le fait que l’allaitement en public ne soit pas considéré comme une exhibition sexuelle. 

Et la France dans tout ça ?

 

En France, la semaine de l’allaitement maternel est organisée par la Coordination Française pour l’Allaitement Maternel (COFAM) et elle a lieu la troisième semaine d’octobre. Elle traduit et adapte les actions de la WABA. Cette année, la SMAM aura donc lieu du 11 au 17 octobre et aura (aussi) pour thème principal la protection des personnes allaitantes.

On croise les doigts pour que la proposition de loi soit acceptée et que l’allaitement en public soit enfin (enfin) normalisé en 2021.

#normalizebreastfeeding 

Article de Clara Schnebel

 

Vous pourriez aimer...