CAMAÏEU LANCE YOYO, PARCE QUE NOS CORPS CHANGENT

Aujourd’hui, chez Camaïeu, il est désormais possible d’échanger son jean gratuitement pendant un an, si on prend ou perd du poids. Et c’est un vrai engagement pour une mode inclusive !

« Camaïeu a à cœur que ses client·e·s se sentent parfaitement bien dans leur jean et souhaite les libérer de leur poids. Prise ou perte de kilos, la garantie Yoyo est une solution qui propose l’échange gratuit de son jean pendant 1 an contre un modèle équivalent dans une autre taille. » Vous avez vu la révolution ? Fini, la galère de ne pas réussir à fermer son bouton après les fêtes ! Fini, celle de se trouver avec un jean beaucoup trop grand après avoir perdu quelques kilos… Grâce à cette garantie, on est sûr·e·s d’être toujours au top – et surtout toujours bien dans sa peau. Et ça, ça n’a pas de prix.

Une garantie inclusive

C’est vrai, cette garantie Yoyo est particulièrement inclusive. Elle envoie aux oubliettes toutes les marques de fast-fashion dont les tailles ne correspondent jamais entre elles, qui nous font sans cesse nous remettre en question et parfois – souvent – pleurer dans les cabines d’essayages. Cette garantie, à l’inverse, crie haut et fort « oui, c’est ok de faire des yoyos avec son poids ». Elle nous rappelle que c’est humain, et que c’est tout à fait légitime. Parce que oui, mesdames, messieurs, tout le monde perd et gagne du poids dans l’année. Il suffit parfois d’une baisse ou hausse de moral, d’hormones en bataille, d’une envie soudaine de sport ou, à l’inverse, d’une belle part de pizza. Et c’est O-K. Promis. Avec Camaïeu, on est « libre de changer de poids comme de chemise. » Et c’est elleux qui le disent.

Mais aussi écoresponsable

Pouvoir échanger son jean s’il ne nous va plus, c’est aussi une belle action pour la planète : cela évite le gaspillage inutile. Parce que vous ne le savez peut-être pas, mais l’impact d’un vêtement total est dans les mains de son·sa consommateur·rice – cela dépend de la façon dont on le lave et de notre façon de s’en débarrasser. Et Camaïeu a bien pris en compte cet enjeu. « En effet, les jeans échangés trouveront leur seconde vie dans le circuit seconde main de la marque, ou chez Vestali, une association qui favorise l’insertion des femmes éloignées de l’emploi vers le s métiers de la couture, grâce à ses activités de collecte, recyclage et upcycling. » Éco, mais aussi responsable ! Avec ce genre d’initiative, la mode prend sens.

 

Ce service est déjà disponible dans toutes les boutiques depuis début septembre. À noter qu’il faut avoir adhéré au programme de fidélité, et que si le modèle exact n’existe plus, Camaïeu proposera un équivalent, jusqu’à un an après achat. Iels ont pensé à tout !

Vous pourriez aimer...