CAGOLE NOMADE : LA NOUVELLE MARQUE ÉCO-FÉMINISTE À SUIVRE

À 25 et 26 ans, Lisa et Moranne s’unissent sur un projet durable. Amoureuses des voyages en sac à dos, féministes et entrepreneuses, elles lancent leur marque éco-féministe : Cagole Nomade. Des vêtements sportswear, une production inclusive et responsable et une communauté pour faire entendre la parole des femmes et des minorités.

© Cagole Nomade
Source Instagram © Cagole Nomade

Qu’est-ce qu’une cagole ? Vous pensez automatiquement à l’archétype d’une figure féminine vulgaire et criarde du sud de la France. Mais savez-vous d’où est issu ce terme ? En fait, il vient étymologiquement du mot « cagoulo ». Cela renvoie aux femmes ouvrières des usines de dattes. Cette même femme aux revenus modestes venait à se prostituer pour survivre. L’autre aspect de ce stigmate du mot « cagole » vient du verbe occitan « caguer » (déféquer). Et la voilà, l’insulte classique de l’emmerdeuse, la chieuse. 

Renverser les croyances en retournant le stigmate

Aujourd’hui, la cagole, c’est celle qui se fait remarquer. D’une, par ses traits physiques, son style vestimentaire ostentatoire. De deux, par sa liberté de ton, son humour bruyant. 

La marque éco-féministe décide de retourner ce stigmate. Ainsi, elles valorisent le mot pour « revendiquer le soi déprécié ». Ces deux jeunes femmes décident de se nommer Cagole Nomade. Selon elles, la « cagole » devient celle que l’on aime pour ses caractéristiques « sûre d’elle, déterminée et authentique ». Lisa et Moranne l’affirment, « c’est le symbole de la femme indépendante qui sait où elle va. Elle est fière, libre et n’a pas peur de prendre de la place. »

Une cagole nomade... pour aller où ? Avec qui ?

Eh oui, la cagole est nomade. C’est un état d’esprit que prône la marque. Une façon de dire que l’on n’a pas peur de vivre et de s’affirmer. En fait, les créatrices – en plus de leur site internet avec e-shop – ont ouvert un espace de parole sur Facebook. Le but, créer une communauté qui met en avant les femmes et les hommes inspirant·e·s. Le groupe possède déjà 500 membres et partage expériences, témoignages et conseils autour de la question et de l’appréhension de voyager seul·e. Ainsi, l’idée est de valoriser la liberté de mouvement et d’indépendance.

Une marque éco-féministe, qu’est-ce que c’est ?

Mais ça veut dire quoi, concrètement ? Afin de mêler leur passion du voyage et leurs valeurs, les créatrices conçoivent une marque aussi écolo qu’éthique. Leur combat est clair, la défense des droits de liberté de mouvement des minorités de genre, alliée à la protection de la planète. Alors, Lisa et Moranne proposent une alternative pour consommer mieux. Les coupes sont neutres et les textiles sont en matières recyclées labellisées (coton bio, plastique, chambres à air de vélo cassées, voiles de bateaux déchirées…).

Par exemple, afin de privilégier le circuit court, toute la première collection est réalisée à Marseille, terre natale des deux créatrices. Elles travaillent avec des ateliers de couture en Provence et ne proposent des articles qu’en flux tendus (ndlr : c’est-à-dire, en quantité limitée, sans stock. La marque proposera prochainement un système de préventes). Nous souhaitons que du positif à cette jeune marque pleine de good vibes !

La nouvelle collection vous attend sur leur e-shop ou chez les revendeurs de La Cagole Nomade. Entre porte-gourde et veste unisexe 100 % recyclée et made in Marseille, vous avez de quoi trouver votre bonheur. 

Un article de Margot Hinry

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *