BUMBLE S’ENGAGE CONTRE LES RELOU·E·S

L'application de rencontre met en place un nouveau système de signalement des commentaires haineux.

2 personnes sur 3 estiment que les commentaires non-sollicités sur l’apparence sont plus fréquents en ligne. L’application qui donne le pouvoir aux femmes a donc décidé de changer sa méthode de modération pour assurer les respect entre ses usager·e·s.

Les rencontres, pas toujours un espace bienveillant

Alors que les rencontres en ligne sont devenues une norme, les sites dédiés se multiplient. Bumble se démarque par son utilisation particulière. C’est en effet aux femmes d’envoyer le premier message, sans quoi la discussion disparaît. Ce sont donc elles qui décident, loin des relou·e·s qui pullulent sur la Toile. 

Dans sa démarche d’optimisation de son expérience, l’application a mené une enquête parmi ses usager·e·s. Ainsi, 87 % d’entre elleux estiment se sentir davantage jugé·e·s physiquement dans le cadre des rencontres amoureuses qu’ailleurs. Et pour cause, 50 % racontent avoir reçu des commentaires non sollicités sur leur corps par une personne avec qui ils·elles avaient une relation. Et 62 % estiment être plus susceptibles de recevoir ce genre de commentaires en ligne. Bumble a donc décidé de réagir pour offrir un espace de rencontre bienveillant.

Des nouvelles techniques de modération

L’application de rencontre devient alors une des premières à interdire explicitement les propos insultants. Exit l’homophobie, la transphobie, le racisme et la grossophobie. Des mesures ont étés prises. Une méthode de détection automatique a été mise en place. Les commentaires ou les profils tendancieux sont désormais transférés automatiquement à des modérateurs humains pour examen. Le premier avertissement s’accompagne aussi de ressources, afin de déchiffrer les raisons qui font que certains commentaires sont haineux. Et après plusieurs avertissements, le compte est définitivement supprimé. Enfin, les procédures de signalements sont encouragées. 

En 2019, l’application a déjà intégré  une intelligence artificielle à son fonctionnement. Cette addition permet de détecter les images de nu non désirées et de les flouter automatiquement. Le bien-être de sa communauté est donc le coeur de la démarche de Bumble. D’autant plus que cette application ne se limite pas aux rencontres amoureuses, mais inclut aussi une plateforme de rencontres amicales et professionnelles. 

L’application Bumble s’illustre donc par son mot d’ordre : la bienveillance. Elle construit alors une communauté où il fait bon se rencontrer, malgré la pandémie. 

Un article de Shad De Bary

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *