BRITNEY, LA VÉRITABLE HISTOIRE

Le 23 juin 2021, Britney s’est exprimée publiquement pour la première fois à propos de sa tutelle et la vérité fait froid dans le dos.

Dans un rapport confidentiel de 2016, Britney Spears a déclaré à un des enquêteurs du tribunal que sa mise sous tutelle était un outil de pression, d’oppression et de contrôle à son encontre. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, le documentaire Controlling Britney Spears, réalisé par le New York Times et diffusé sur Prime Video, revient sur son parcours et son histoire en dévoilant aux yeux de tous la vérité cachée sur ce qui s’est réellement passé.

« J’aimerais partager mon histoire au monde entier », déclare Britney Spears.

Controlling Britney Spears © The New York Times & Left/ Right

Rappelons qu’en 2008, Britney est placée sous la tutelle de Jamie Spears, son père, pour cause de sa santé mentale jugée trop faible et de ses problèmes liés à la drogue. C’est en invoquant ces raisons que celui-ci s’empare de sa vie et vient contrôler ses moindres faits et gestes. Le but premier de cette tutelle était de la mettre à l’abri des dangers et de l’exploitation potentiellement malsaine de son entourage. Ce qui ne va pas manquer de faire de Britney une personne sur écoute 24/7 et l’enfermera dans une solitude insoutenable.

De façon évidente, la manière dont sa tutelle s’est déroulée pendant ces treize dernières années ne sera jamais dévoilée au grand public et plongera dans le secret le plus absolu possible. Aujourd’hui, des personnes de son entourage ont décidé d’arrêter de se taire et de dévoiler la vérité, quitte à s’exposer à de graves problèmes. 

La vérité devait éclater. L’impact médiatique et la pression qu’il représente ont été tels que la vie de Britney ne pouvait plus être supportée ni supportable. En 2008, l’artiste est conduite aux urgences pour cause de troubles mentaux d’anxiété : c’est à partir de cette date que la tutelle est enclenchée.

Jamie Spears est alors au centre de toutes les attentions. Mais, s’il n’était finalement pas le seul à contrôler la vie de la pop star ainsi que sa fortune ? Et si justement, l’un des intérêts premiers de la manoeuvre n’était pas cette fortune ? Nous apprendrons que bien d’autres personnes se cachent derrière cette tutelle. Toute la partie business et financière est par exemple gérée par l’entreprise Tri Star Sports & Entertainment, dirigée par Lou Taylor.

Lors de la tournée Circus, plus de 100 millions de $ de bénéfices sont réalisés, mais à qui vont-ils profiter ? Nombre d’actions réalisées pendant cette période seront à la limite du légal, certaines seront mêmes cachées. Tous les appels, les SMS et les échanges quels qu’ils soient étaient cryptés et retranscrits à la tutelle de Britney, qui n’était alors plus en possession de sa propre vie. Il est important de noter que copier des messages sans le consentement des deux parties peut être passible de sanctions par la loi. On ignore cependant si le tribunal savait ou s’il avait approuvé ce type de surveillance. 

« Ils ne la traitaient pas comme un être humain », rapporte un assistant d’Edan, homme en charge de la sécurité de Britney.

« Si je n’étais pas autant sous la surveillance de tous ces avocats, médecins et des gens qui m’analysent chaque jour, si ça n’existait pas, je me sentirais libérée, je serais moi-même », confie Britney Spears.

Naît en 2019 le mouvement #FREEBRITNEY. Et ce ne sont pas seulement des fans qui se mobilisent, ce sont des personnes qui prônent les droits humains et le respect à la vie privée. Le retour de Britney libre se fait alors de plus en plus urgent. 

Nous vous laissons découvrir alors la véritable histoire de Britney Spears.

Article de Florian Guey

Vous pourriez aimer...