BOUQUIN : EN UN MONDE PARFAIT

Crédit : publicité American Airlines, New-York, 1960

Paulette vous fait part d’une belle lecture, celle du livre de Laura Kasischke, En un monde parfait.

 
Pour tout vous dire, mes petites Paulette, ce livre a éveillé ma curiosité dès la quatrième de couverture : elle mentionne le fait que Jiselle, une jolie hôtesse de l’air américaine, aimerait enfin pouvoir se caser avec un homme bien. Je ne sais pas pour vous, mais moi, cela m’a tout de suite mise dans le bain.

L’histoire commence comme un conte de fée écœurant où Jiselle épouse un superbe commandant de bord qui l’a fait voler jusqu’au septième ciel. Malheureusement, elle s’écrase vite au sol car, tout d’abord, Monsieur Prince charmant n’est pas copain avec Simone de Beauvoir, car il tient à ce qu’elle arrête de travailler et, ensuite, le bel apollon a trois enfants d’un premier mariage. Voilà notre Jiselle qui doit apprendre à cuisiner, à attendre la sortie des classes avec un petit goûter maison ou encore à traîner, hirsute, entre le salon et la cuisine, jusqu’au retour de la plus grande, une ado, qui tient à lui en mettre plein les dents.

 
Au moment où la crise de nerfs la guette, une épidémie de grippe mortelle s’abat sur les États-Unis. Cette menace parfaitement visible et réelle, va lui permettre de devenir pleinement ce qu’elle a toujours été : une belle âme. Tout autour de son foyer, règne le chaos le plus total.
 
Pour résumer la situation, les gens ont peur alors ils tuent. L’empathie n’est plus qu’un mot, imprimé vaguement sur une page d’un dictionnaire poussiéreux, qui sert de nourriture aux rats, qui envahissent les rues des villes. Elle va se battre jusqu’au bout pour que ses beaux-enfants, ses enfants, puissent manger à leur faim. Elle leur lit des histoires, telle une Pénélope des temps modernes qui veut leur démontrer qu’on peut encore croire en l’Humanité.
 
Paradoxalement, malgré la catastrophe décrite, c’est un texte qui donne envie de douceur, de partager un bout de couverture ou la fin de sa bouteille d’eau avec quelqu’un qui nous est cher ; parce qu’au fond, il n’y a que l’amour qui peut nous protéger. Ce n’est peut-être pas celui des contes de fée mais ce n’est pas grave, parce qu’on a grandi et ce qu’on veut maintenant, c’est un amour authentique. Vous savez, celui qui nous permet de nous montrer à notre amoureux, au réveil, avec des yeux de panda…
 
Alors lisez ce livre et ouvrez votre cœur les Paulette !
 
En un monde parfait :: Laura Kasischke

 
éditions Christian Bourgois                                                      
2010
 
20 euros 

Acheter le bouquin sur Fnac.com


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW