BON PLAN : UN TEINT PARFAIT


Illustration, Ëlodie

On les aime les premiers rayons du soleil qui commencent péniblement à pointer le bout de leur nez, hein ? 
Ce qu’on aime moins en revanche, ce sont les petits défauts cutanés qui se sentent presque obligés d’être de la partie, comme révélés par tant de luminosité… Bon, pas de panique. Voici une petite recette pro-mine impeccable, à adopter de toute urgence avant l’arrivée massive de nos "amis" les ultraviolets.
1. L’étape cruciale : le gommage doux. 


Mon truc à moi, c’est le 7 Day Scrub Cream, autrement dit la crème gommante quotidienne de Clinique (28 €). Un must have ! 

C’est un gommage quotidien qui a la faculté d’homogénéiser le teint même le plus blafard, tout en l’éclaircissant un tantinet. Un peu comme si on avait flouté les défauts d’une photo grâce à l’outil "doigt" sur Photoshop. Magique ! 

  
Le conseil Paulette : on le fait vraiment tous les jours, c’est vraiment tout doux !
 
2. L’indispensable : l’exterminateur de boutons. 
 
Après son petit gommage, on scrute mesdemoiselles. Et là, ô miséricorde, un petit bouton tente de s’incruster tout de go ?

Vite, on l’englue de S.O.S peau de Puressentiel (8,50 €). 

Ce petit roll-on, composé uniquement d’huiles essentielles, stoppe littéralement le moindre petit bourgeon tentant de se faire une place au soleil. Efficacité garantie en un temps record en plus ! Moi je ne m’en passe plus du tout, que ce soit pour un petit problème de peau inopiné ou une rougeur passagère (oui, ça marche aussi sur les trucs non acnéiques…).

 
Le conseil Paulette : on l’utilise 2 ou 3 fois par jour sur la zone à traiter, pas plus, sinon ça dessèche un peu la peau.

3. Le coup de boost : le sérum éclat. 

Bon là, on est pas trop mal avec notre gommage + roll on. Mais on le sera encore mieux en s’enduisant le faciès du concentré révélateur d’éclat Turnaround de Clinique (47 € les 30 ml).

Il initie le processus de renouvellement cutané. Autrement dit, il repulpe et lisse la peau et ses petits défauts visibles en boostant la micro circulation. C’est comme si on faisait peau neuve ! Une sorte de mue à l’état urbain… Alors certes, c’est un investissement à la base niveau escarcelle, mais il en vaut vraiment la peine. Car en plus de retrouver une peau de bébé (douce, rose, lumineuse, fraîche…le rêve quoi !), cette crème matifie aussi le teint qui devient velouté. J’en suis accro !

 
Le conseil Paulette : il vaut mieux l’utiliser en cure de deux à trois semaines (l’effet à long terme s’amenuisant légèrement). Il dure plus longtemps du coup. Et comme il s’agit d’un concentré, on n’oublie pas d’étaler une petite touche de crème hydratante par-dessus, une toute simple étant donné qu’il est déjà bien concentré en principes actifs. 

5. L’unification : la poudre minérale. 

Avec tout ça, notre frimousse est parée à recevoir une once de maquillage. Mais pas n’importe lequel ! 

La Surreal Skin Mineral Makeup (faut pas être dyslexique) d’Urban Decay qui fait aussi office de fond de teint (28 €). Moi qui n’aime pas du tout mettre du fond de teint, je valide à 200\% cette poudre qui unifie, matifie et camoufle tout dans une atmosphère aérienne ! 
 

  
Le conseil Paulette : on l’applique avec un gros pinceau pour un effet plus naturel et pas avec l’embout mousse intégré. Il est pratique mais pas très hygiénique à la longue.

6. La touche finale : la poudre de soleil. 

Que serait un teint parfait sans une poussière d’étoile irisée ?

Pour ce faire, on tapote son pinceau en poils de martre dans la jolie poudre de soleil que l’on dispatche par petites touches sur son visage, sans oublier son cou pour éviter les démarcations.

Et si petite bourse il y a, on troque sa Terracotta contre la Délice de poudre de Bourjois, aussi efficace que sa congénère, un peu moins irisée, et surtout beaucoup moins chère (12 €) ! Et pour tout vous avouer, je la préfère ! 

  
Le conseil Paulette : on l’applique sur le front, le bout du nez (les ailes aussi), les pommettes et le menton avec un pinceau spécial Poudre de soleil. La teinte sera alors plus concentrée qu’avec un gros pinceau.

7. Le petit plus : l’activateur bonne mine. 


Si l’on ne compte pas partir promptement sous les tropiques, ingurgiter durant un mois 1 gélule par jour de Sunsublim de Physcience (16 € les 28 capsules) qui prépare et stimule le bronzage avant l’exposition mais surtout, atténue les tâches pigmentaires et uniformise le teint. 

C’est ça qu’on veut ! Léger hâle garanti, sans soleil donc, et sans vous faire ressembler à une carotte. Et si jamais vous partez bronzer à Zanzibar ou à Rio prochainement, le bronzage n’en sera que plus intense, rapide et durable. C’est du vécu !

  
Le conseil Paulette : idéal quand on a la peau claire (comme moi) pour voir un léger hâle caramel apparaître sans soleil. A mon avis, moins d’effet sur les peaux mates, bien que le produit existe pour peaux mates/claires. 
 
Alors si avec tout ça, vous avez une alimentation à peu près équilibrée et que vous buvez votre litre de Vichy Célestins par jour (riche en minéraux qui lui confère des bienfaits sur le teint n’est-ce pas), vous voilà parées à affronter les zooms et autres photos en gros plan et en plein soleil les Paulette ! Enfin, encore faut-il qu’il daigne se manifester le bougre…

  

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW