BEST OF DES SERVICES ET APPLIS COMMUNAUTAIRES

Crise oblige, depuis quelques années fleurissent toute une série de sites et d’applications de services entre particuliers. Une nouvelle façon de consommer est née, et une véritable économie collaborative s’est mise en place.Vendre ses fringues, louer son appartement le temps d’un week-end ou s’improviser chauffeur, tout est désormais possible, et le modèle se décline à l’infini. Mais jusqu’à quel point ? Peut-on louer son chat ? Sa mère ? Son mec ?
 
Suite au succès du site de petites annonces LeBonCoin, d’autres entrepreneurs malins ont mis en place des systèmes connectant les particuliers, pour de la location saisonnière d’appartement ou de l’auto partage, moins onéreux que ceux proposés par des sociétés privées.
 
Uber Pop, l’appli de chauffeurs – co voiturage bradé, voit donc le jour en 2014 en France, garantissant aux parisiens un service aux prix défiants toute concurrence.
Version tourisme, House Trip ravit les globe trotteurs qui souhaitent voyager à moindre frais. Et la sous-location de son appart, autrefois discrète, devient un super moyen d’arrondir ses fins de mois.
Le transport restant l’une des principales préoccupations, Drivy a également pris le pas en offrant à ses utilisateurs une application leurs permettant de se louer leur véhicule entre eux.
 
En 2015, quelles sont les nouveautés en matière de services participatifs ?

Après les voitures, il fallait s’attaquer au sujet sensible qu’est le stationnement à Paris. Zenparkl’a fait:l’appli permet de louer les places inutilisées dans les parking. Ainsi, une place sera partagée, entre quelqu’un qui travaille dans le quartier la journée, et un résidant le soir et le week-end. Les parkings dont les places sont libres à certaines heures sont rentabilisés, tandis que les usagers ponctuels profitent d’un service moitié moins cher. Bingo !


 
Côté logement, Jestocke est le nouveau service de garde meubles, qui permet de squatter de la place dans les caves ou garages de particuliers. Pratique pour entreposer ses meubles, sa vieille machine à laver, son piano, en gros tout ce qui ne passe pas dans un studio de 20m2, ou doit être stocké quelque part pendant une période de stand-by (s’installer avec Georges OK, mais restons prudente…)

Bonne nouvelle : l’appli communautaire existera bientôt aussi en version beauté: vous êtes entre Paulette, il pleut et l’envie vous prend de vous faire chouchouter, autour d’un bon thé et d’une bougie parfumée ? MyMEC vous met en relation avec des spécialistes de la beauté, coiffeuses, esthéticiennes, manucures… tout ça dans l’heure, sur votre canap, pour moins cher qu’en institut ! Un peu de patience, MyMEC sera bientôt disponible sur l’Apple store.

Enfin, l’appli que l’on attend tous devrait voir le jour en février: My Little Party propose de louer des appartements pour… organiser sa teuf. Envie d’organiser une méga soirée, mais pas de subir les représailles des voisins et le ménage du lendemain ? Pas de problème: organisez là chez quelqu’un d’autre ! (pas sûr que les voisins des autres soient plus tolérants, mais ça vaut le coup d’essayer).
 
Et si vous êtes un étudiant en galère pour meubler votre chez vous, sachez que les actions participatives ont aussi la côte : l’établisienne, un atelier partagé parisien, organise des soirées “Planchothèque” (la prochaine a lieu ce mercredi 11 février) permettant aux étudiants de récupérer les chutes de bois de l’atelier. Cela permet de vider l’atelier en évitant le gaspillage. Super initiative !

Au milieu de toutes ces nouveautés, on se demande qui va bien pouvoir inventer l’appli qui va te chercher tes croissants le dimanche matin. Décidément… Vive la technologie!
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *