BERTRAND BONELLO, LA CONSÉCRATION ?

La bonne nouvelle est tombée il y a quelques jours : le film Saint Laurent de Bertrand Bonello, avec Gaspard Ulliel, représentera la France aux prochains Oscars. L’Oscar du meilleur film étranger serait sans doute la plus belle récompense que l’équipe puisse recevoir, après tant d’embûches. Pour rappel, Pierre Bergé, compagnon de Yves Saint Laurent, a tout fait pour empêcher le film d’être produit, tourné et enfin révélé à la presse et au public.

 
Pierre Bergé avait validé le film concurrent, Yves Saint Laurent de Jalil Lespert avec Pierre Niney dans le rôle titre. Mais Bertrand Bonello, réalisateur, musicien et écrivain singulier, n’a jamais cherché à faire dans le biopic lisse, avec scénario lu et approuvé par les ayants droits… Il s’est donc concentré sur la période et les thèmes sulfureux qui l’intéressaient le plus. Résultat, un joli succès au dernier festival de Cannes et une sortie en salles le mercredi 24 septembre.
 
Pour mieux comprendre ce réalisateur qui crée l’événement à chaque film, le centre Pompidou lui a donné carte blanche pour imaginer une exposition créations rétrospective jusqu’au 26 octobre 2014.
 

 
Vous avez donc un mois pour vous ruer à Beaubourg et découvrir son univers. Il a imaginé une mise en scène inventive pour mettre en valeur ses films (courts et long métrages), et révéler ses films fantômes, ceux qu’il n’a jamais pu réaliser faute de financement mais qui l’ont marqué et méritent d’être mis en avant.
Si vous avez raté l’Apollonide, souvenirs de la maison close, par exemple, c’est l’occasion de le rattraper et de voir ses films plus sombres encore, poétiques, mythologiques, Tiresia, théologiques et psychologiques, De la guerre, érotiques, Le Pornographe etc. Il y a de tout chez Bonello, décidément !


 
C’est aussi l’occasion pour les cinéphiles et les néophytes de (re)découvrir  des films qui ont marqué l’histoire du cinéma, des chefs d’œuvre que Bertrand Bonello veut partager : Peau d’Ane, La Maman et La Putain, The Shining, Annie Hall, Vertigo etc. 19 films, que l’artiste vous propose de voir d’une manière inédite, puisque seule la bande-son sera projetée sur un écran noir,  écouter les films, pour les voir différemment. Une exposition autour du cinéma, de la musique, et d’un artiste humble et passionnant, à ne pas rater.

> Expo Bonello – Résonances au Centre Pompidou jusqu’au 26 octobre.
Court métrage “Où en êtes-vous Bonello ?” sur Arte.fr : http://creative.arte.tv/fr/bertrand-bonello-centre-pompidou#.VB_QNv2bn5E.twitter
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW