AURELIA DELSOL : « AVEC LE YOGA DU VISAGE, ON RÉAPPREND À SE FAIRE CONFIANCE »

Sur les réseaux sociaux, on voit de plus en plus d’influenceurs·ses se masser et pratiquer le yoga du visage. Mais, à quoi ça sert exactement ? On a demandé à Aurélia Delsol, professeure.

© Aurélia Delsol

Le yoga du visage existe en France depuis plusieurs années déjà, propulsé en 2019 par le livre Yoga du visage de Sylvie Lefranc. Dans celui-ci, elle nous vante les mérites de cette pratique pour combattre les rides et prendre soin de soi. Et depuis l’arrivée de Tiktok, de nombreux·ses influenceurs·ses nous montrent leurs routines, tantôt aidé·e·s d’un Gua Sha en quartz, tantôt d’un rouleau en jade, ou sans rien. Entre attentes et réalité, Aurelia Delsol, professeure de yoga, nous explique.

Roll-On et Gua Sha - © Viva Luna Studios

Bonjour Aurélia ! Peux-tu te présenter rapidement ? Comment vas-tu ?

Je m’appelle Aurélia Delsol, fille d’expatrié·e·s. J’ai eu la chance de beaucoup voyager et de me nourrir de différentes cultures, langues et de rencontres humaines. Et je vais très bien, merci ! L’été arrive et beaucoup de beaux projets avec, autant sur le plan professionnel que personnel.

Tu es aujourd’hui prof de différentes pratiques de yoga. Tu nous expliques ?

Je suis en effet professeure de yoga Vinyasa, spécialisée dans le yoga du visage. Une pratique qui vient redonner son éclat au visage, en stimulant les 57 muscles qui se trouvent entre notre visage, notre crâne et notre cou. Comme pour le corps, le visage a besoin de mouvement. On vient booster le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique présents naturellement. Le visage s’harmonise, les traits sont détendus, le rose aux joues revient et, surtout, on se reconnecte à son énergie et le stress se dissipe.

Tu as 34 ans. Comment en es-tu arrivée là ? C’est quoi, ton parcours de vie ?

J’ai un double master en communication et marketing qui m’a beaucoup appris, mais j’ai très rapidement compris que j’avais envie de créer mon métier et surtout d’être dans la transmission, le partage… J’ai monté deux boites (le site web je suis bonne et l’appartement bien-être Chez Simone), toutes les deux dans la recherche de son propre équilibre de vie, à travers des piliers qui sont pour moi primordiaux : « Bien bouger », « Bien manger », « Bien Vivre ».

C’est assez intuitivement et naturellement que je me suis formée au yoga et au yoga du visage. J’avais des soucis de bruxisme [ndlr, de grincement de dents], de cervicales et le yoga du visage a mis fin à cela en quelques semaines.  Je me suis dit qu’il fallait que je me forme, afin de partager cette façon de s’écouter et de prendre soin de soi en douceur, de manière très efficace.

Tu l’auras compris, ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le yoga du visage. C’est quoi, exactement ?

Le yoga du visage est une pratique plutôt ancienne qui agit sur le vieillissement en profondeur. Par des gestes précis et ciblés, cette méthode naturelle permet de garder ou de retrouver un visage sain et lumineux. En utilisant le yoga, on réapprend la confiance en soi, à se reconnecter à son cœur, son intuition – et à soi-même, en fin de compte ! On reprend le contact par le toucher, le mouvement. Ce sont les clés pour retrouver un visage détendu, plus lumineux mais également un bien-être global. « Retrouve ta propre Énergie, ton Aura, ton Glow. »

'illustration du yoga du visage - © Mathilde Langevin

Comment cela se pratique et quels sont ses bienfaits ?

Les techniques utilisées sont la respiration, le Face Soul Yoga (tonification des muscles du visage qui retrouvent fermeté et volume), l’acupression (stimulation des points énergétiques) et l’auto-massage. Cela se pratique quotidiennement, un peu comme se laver les dents ou les cheveux. Les exercices proposés vont retendre la peau, activer la circulation sanguine et éliminer les toxines. Et grâce au « micro-trauma » que nous allons provoquer dans les muscles, le corps va augmenter sa production de collagène et d’élastine. Cela permet d’être plus ancré·e, moins stressé·e et bien sûr d’avoir un visage dénoué de tensions et plus lumineux.

Pour commencer, je conseille de suivre un programme pour pouvoir plonger dans l’univers et prendre le temps de se familiariser avec les exercices. Dix minutes par jour suffisent pour ne pas prendre ça comme un fardeau mais plus comme un moment de plaisir.

Tu le recommanderais pour quel type de personne ?

Tout le monde peut pratiquer, le plus tôt sera le mieux. C’est autant en préventif qu’en curatif. Et surtout c’est doux, respectueux et cela fait du bien au moral. On grimace, on touche son visage, c’est très apaisant et ça booste l’humeur.

Ça t’apporte quoi, d’apprendre le yoga aux autres ?

J’adore partager, échanger, grandir au contact des autres. J’aime le métier que je fais car il me permet de sortir de ma zone de confort, de découvrir de nouveaux territoires, de m’amuser et de connecter. Chaque jour est différent et j’adore ça. Et pratiquer m’aide aussi dans ma vie au quotidien ! Mon travail m’apprend à être forte et en même temps à savoir lâcher prise, à vivre ce qui doit être vécu, sans toujours chercher à comprendre.

Est-ce qu’une prof de yoga est par définition (ou déformation professionnelle) toujours zen et détendue ?

Comme un humoriste n’est pas toujours d’humeur un yogi n’est pas toujours zen et détendu (rires) ! Par contre, depuis que je suis tombée dedans, je pose un regard différent sur toutes les situations. Et ce regard évolue sans cesse. Je suis plutôt du type hyperactif, à bouger de partout… Donc heureusement que je fais du yoga (rires) !

© Aurélia Delsol

Et enfin, des derniers tips pour les Paulette qui nous lisent ?

Rire souvent, rire de soi, beaucoup. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux ! C’est ma devise. Et le yoga du visage est une vraie leçon de vie par rapport à cela…

Merci, Aurélia !

À retrouver sur son compte Instagram. 

Vous pourriez aimer...