AU PARADIS DE LA CHANTILLY

On en met sur nos fruits préférés, on en ajoute sur notre part de gâteau ou on en mange directement avec le doigt ! La chantilly est une gourmandise dont on a du mal à se passer, surtout quand vient l’été. Mais malgré notre attachement pour ce tourbillon blanc, il faut reconnaître qu’on s’est éloigné de sa recette traditionnelle pour profiter d’une version industrielle moins chère. C’est donc pour retrouver la crème d’antan, celle qui a participé à la renommée de la cuisine française, que la Maison de la Chantilly a ouvert ses portes au 47 Cler, Paris 7e. Rencontre avec Myriam Angelier, l’initiatrice de ce projet.

 
Paulette : Pourquoi avoir créé la Maison de la Chantilly ?
En fait, on est parti du constat que la crème chantilly, qui est un bon produit, un produit noble, avait été abandonnée au profit des produits industriels,  qu’on ne pouvait plus, ou alors très rarement, déguster une vraie chantilly. Donc on a voulu lui redonner ses lettres de noblesse et proposer une vraie chantilly en respectant les recettes traditionnelles, c’est-à-dire une crème liquide d’excellence avec au moins 30% de matière grasse et légèrement sucrée. C’est une crème très facile à monter et elle est délicieuse. Il y a beaucoup de personnes qui pensent qu’elles n’aiment pas la chantilly alors qu’elles n’en ont jamais vraiment mangé.
 
“On a fait des tests, des gens disent “non j’aime pas la chantilly”, ils goûtent la nôtre et ils changent d’avis.”
 
Ça nous a confortés dans l’idée qu’il fallait faire redécouvrir ce produit. L’ambition du projet, c’est que les Français se réapproprient la chantilly et que ça devienne naturel pour eux qu’ils la fassent eux-mêmes.
 
Comme il s’agit d’une chantilly faite dans les règles de l’art, est-elle faite maison ?
Tout est artisanal ! On a sélectionné un fournisseur de crème, on a trouvé une ferme qui répondait à nos attentes. Cette ferme fait spécialement pour nous la recette de crème chantilly qu’on a définie car il y a un certain dosage de sucre, un certain pourcentage de matière grasse à respecter. Les cornets de Murat (sur lesquels on peut mettre de la chantilly -ndlr) sont également faits à l’extérieur mais ils restent artisanaux. Sinon, tout le reste est fait maison ! Les choux sont faits ici, les caramels aussi !

 
Quels sont les produits que l’on peut trouver dans votre boutique ?
On a du Fontainebleau avec du fromage blanc et de la chantilly ; de la Pavlova avec de la meringue, de la chantilly et des fruits frais ; des choux et des cornets à remplir avec de la chantilly. Et on peut aussi repartir avec le pot de préparation pour faire soi-même la chantilly à la maison, ça c’est vraiment un produit exclusif Maison de la Chantilly. On peut la faire avec un batteur, avec un siphon ou même à la main, avec un fouet. Ce n’est pas bien compliqué car la qualité de la crème fait qu’elle monte facilement. Sur notre site internet, on a publié des petits tutoriels pour ceux qui manquent de confiance en eux et qui ne savent pas vraiment comment s’y prendre.


 
Et au niveau des prix ?
La préparation pour huit personnes est à 8 €. Le choux coûte 1,50 €, et c’est 4 € les trois. Le Fontainebleau, c’est 3,50 €.
 
Pour l’instant, il n’y a qu’une boutique mais est-ce qu’on pourra trouver d’autres Maisons de la Chantilly plus tard ?
On est vendu à l’épicerie du Bon Marché depuis un certain temps. Sinon, on souhaite ouvrir rapidement une boutique Rive droite et on nous a aussi beaucoup fait d’appels du pied pour exporter. La chantilly française, c’est quelque chose qui attire et qui parle aux étrangers. On verra où tout ça nous amène, on n’est pas dogmatique, on verra ce que le futur nous réserve.


 
Première boutique ouverte au 47 rue Cler, Paris 7e


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *