ARTS DÉCO : T’AS L’LOOK COCO !

 
Depuis le 25 novembre, les Arts Décoratifs accueillent le deuxième volet de l’Histoire idéale de la mode contemporaine.

Heureux du succès de l’exposition consacrée aux années 1970-80, Olivier Saillard (responsable de la programmation mode des Arts Décoratifs) passe cette fois en revue 150 modèles emblématiques des années 1990-2000. Pour la plupart des Paulette, la mode des années 1990’s se résume à ça : jeans Levi’s, sous-pull Petit Bateau, K-way, et baskets Stan Smith Adidas. En version déclinable on trouve aussi les Paulette grunge avec leur jean déchirés, leur tee-shirt de Kurt Cobain et leur Dr Martens. Ou encore les Paulette Spice-Girls, qui chaussent les plates-formes shoes de Gerry, mélangent les motifs animaliers de Mel B et colorés d’Emma, ne lésinent pas sur les paillettes comme Victoria et osent parfois le jogging de Mel C.  Quant aux années 2000, elles nous ont réservé de belles surprises, on pense notamment au slim de Kate Moss, aux petites robes fleuries ou au revival rock’n’roll, mais de moins belles également, comme le string qui dépasse du pantalon, allias l’affreux décolleté du cul, ou encore le total look fluokid/techtonik.

 
Dans la haute couture, rien de tout ça, heureusement, mais on y retrouve néanmoins cette volonté de multiplier les styles et les tendances. Surtout que les années 1990- 2000 ont été marquées par de graves événements : éclatement du bloc soviétique, propagation du virus du sida, multiples attentats, catastrophes climatiques, crise financière… L’occasion donc pour les créateurs de laisser libre cours à leur imagination et de réagir chacun d’une manière différente à ces bouleversements, avec un seul mot d’ordre toutefois : délaisser le corps pour se concentrer sur l’identité.
 
Ainsi, d’un côté, on a l’avènement de créateurs minimalistes préférant suggérer plutôt que de montrer à l’instar de Yohji Yamamoto ou de Martin Margiela, qui expose notamment dans la rétrospective sa célèbre robe transparente toute en filet de pêche. Les créations très simplistes d’Helmut Lang ou de Jil Sander  renforcent elles aussi cette impression de sobriété et de rudimentaire caractéristique de l’époque. D’un autre côté, on a des créateurs plus radicaux, plus provocants. En 1997, pour Comme des Garçons, Rei Kawakubo étonne avec sa collection "à bosse". Ses vêtements déformés refusent de se soumettre aux lignes du corps. De même, Jean-Paul Gaultier, qui expose aux Arts Décoratifs un bustier en jean brodé de plumes d’autruche, surprend ave deux collections événements "les rap-pieuses" et "Tatouages". Mais c’est Alexander McQueen, pour  Givenchy de 1996 à 2001, qui, au sommet de sa créativité, dominera les années 1990.
 

De manière générale, à la fin de la décennie, les créateurs les plus en vogue deviennent directeurs artistiques des grandes maisons de couture. On peut désormais parler d’industrie de la mode. Marc Jacobs chez Vuitton, John Galliano chez Dior, Tom Ford chez Gucci et Yves Saint Laurent…la médiatisation est à son paroxysme, et le succès au rendez vous. Tom Ford notamment réussit la prouesse de créer de nouveaux modèles en s’inspirant des univers poétique d’Hussein Chalayan ou de Viktor & Rolf, sans les heurter.

Au tournant des années 2000, Nicolas Ghesquière devient le maitre incontesté en matière de modernité. Aux commandes de Balenciaga, il impose sa vision avant-gardiste et bouscule les codes. Avec son sens du détail et ses coupes inédites, il signe en 2001 l’une de ses plus belles collections. La griffe parisienne E2, de recyclage vintage, est elle aussi un symbole de ces années 2000. Elle amalgame et transforme des pièces anciennes pour produire des vêtements uniques : un tissu de kimono se marie alors avec une blouse Cacharel et deux foulards Balenciaga se mélangent pour devenir peignoir… Et c’est là qu’on s’aperçoit qu’au lieu de se prendre pour un girls-band quand on avait 13 ans, on aurait mieux fait de piquer le kimono de notre frérot et la blouse de mamie. Au moins, on aurait été à la mode. Et rien que pour ça, l’exposition vaut le détour.
 
Les Arts Décoratifs

Les Années 1990 & 2000
Jusqu’au 8 mai 2011


Toutes les infos ici.

Photos © Guy Marineau

  

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *