ARRÊTER DE SE DÉSIDENTIFIER D’UNE PHOTO “MOCHE” PRISE DE NOUS C’EST AUSSI DU BODY POSITIVE


@moosekleenex 

“ Vous avez été identifié sur une photo “ et là, c’est la panique. Cette photo de nous va-t-elle être belle ? Est-ce qu’il s’agit de notre meilleur profil ? Va-t-on voir notre double menton ? Des boutons ? Nos cheveux étaient-ils bien mis ? Alors on s’empresse d’ouvrir l’application et si par malheur ce cliché ne convient pas, l’identification est vite supprimée.

 
Megan Jayne Crabbe est une instagrameuse féministe qui revendique le body positive, elle est d’ailleurs l’auteure du best-seller “Body Positive Power”. Dans un récent post sur son compte @bodyposipanda, elle dénonce ce comportement qu’on a déjà toutes eu.
 
Vous avez besoin d’avoir le contrôle de vos photos sur les réseaux sociaux, parce que vous savez très bien que vos selfies et les photos sur lesquelles vous posez seront mieux qu’une photo prise à votre insu. Ne vous blâmez pas, vous n’êtes pas seule. Mais est-ce réellement important ? En légende de son post, Megan nous offre un petite texte très touchant. Elle nous explique qu’en recevant cette notification, elle arrêtait tout ce qu’elle était en train de faire pour l’ouvrir le plus vite possible et voir la photo. Elle en avait même mal au ventre.

 

Let’s talk tagged photos. How many times has seeing a picture of yourself that someone else took thrown you down the body hate rabbit hole? I remember a time when seeing ‘your friend has tagged you in a new photo’ would make my stomach hit the floor. I would drop everything and rush to untag it. The only version of myself I wanted people to see was the carefully selected, highly edited, what I believed to be the most ‘flattering’ (read: thin) version. I was so convinced THAT was the only version of my reflection worth seeing, and what other people thought of it, was everything. These pictures are both me. On the same day. In the same clothes. Neither one represents me more or less than the other. Neither one is better or worse. But I know that’s hard to believe about yourself. I know that when you see a photo of yourself the first thing you do is zoom in on all the parts you believe aren’t good enough. That’s why we struggle with pictures taken of us while we’re just living – we weren’t able to minimize those parts in advance. But the next time, before you zoom in, I want you to try something. Zoom out. To the whole picture. I want you to remember what that photo was for. It wasn’t for the cover of a magazine. You weren’t expected to look like an airbrushed supermodel. It was taken to capture a moment. That’s it. How your hair looked or the size of your body doesn’t matter. Remember how you felt. Remember that sight, that smell, that feeling, that joy. Remember the living. Zoom out (swipe…) and you’ll see that the whole picture tells a much more important story than how you looked. And that every version of you is worthy of being seen. ????????????????????

Une publication partagée par Megan Jayne Crabbe ???? (@bodyposipanda) le 15 Janv. 2018 à 12 :46 PST

 
On connait ce sentiment, on se précipite pour que le moins de monde possible ait vu ce qu’on considère comme une horrible photo de nous. Alors qu’en fait, cette photo nous représente réellement, contrairement à celle où l’on essaie de poser selon les critères imposés par les standards de beauté. Et c’est exactement pour cette raison qu’arrêter de se désidentifier à tout prix est du body positive. De la même manière qu’il faut arrêter de zoomer le plus possible sur soi sur une photo de groupe pour regarder si on est assez bien dessus pour ne pas avoir à la refaire.
 
Dites-vous que si tout le monde arrêtait de supprimer son identification, alors il y aurait plus de photos spontanées et moins de complexes à avoir !

PS : le compte de Megan est un concentré de bienveillance et de bonne humeur, on ne peut que vous conseiller de la suivre ! 

> Article de Loïse DEWILDEMAN

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW