APRÈS LE BODY POSITIVITY, VOICI LA BODY NEUTRALITY

 

L’été est là et on en a marre de cette pression exercée sur le corps féminin, de ces diktats de la beauté, de cette ode à la minceur ! Même le body positivisme commence à nous exaspérer, car il nous oblige en quelque sorte à aimer notre corps tel qu’il est. C’est donc les bras ouverts que nous accueillons la body neutrality, un mouvement pour apprendre à s’aimer sans se forcer, et ça on dit oui !

Il faut aimer son physique, s’accepter tel que l’on est, mais le problème avec l’amour du corps, c’est qu’il prend du temps. On ne peut pas passer de l’insatisfaction à l’acceptation totale en un claquement de doigts. D’autant plus que nous sommes tous les jours confrontées aux diktats de la beauté ou comment avoir un corps parfait. La philosophie du body positive peut être perçue comme une forme de pression pour certaines car se focaliser uniquement sur notre corps ne va sûrement pas nous aider à être davantage heureuse. 
 
C’est là que la body neutrality a tout compris. Elle n’impose rien, elle se veut neutre et nous invite à nous concentrer seulement sur les choses qui nous font du bien. Il s’agit d’un juste-milieu entre la détestation de soi et l’acceptation totale de son corps.

On ne sait pas si c’est jouer sur les mots, mais on aime l’idée d’être telle que l’on est sans aucune obligation.

> Morgane Bikile 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.