« ANOREXIE, MON AMIE » : LE PODCAST QUI ENTRE DANS L’INTIMITÉ D’UN TCA

À l’occasion de la journée internationale des TCA (troubles du comportement alimentaire), un podcast documentaire voit le jour. Lola Bertet enquête sur l’anorexie en interrogeant son amie Mathilde. Touchée par l’anorexie mentale de 20 à 25 ans, elle conte, sans filtre, l’histoire de cette "longue journée". Un témoignage sincère qui interroge sur le pourquoi du comment tombe-t-on dans ce cercle vicieux.

C’est une série de six épisodes qui suit le parcours d’une jeune femme (pratiquement) guérie d’une anorexie mentale grave. Elle le sait et le dit, sa maladie l’a fait « frôler la mort ». Pourtant, aujourd’hui, elle estime que cette période lui permet d’exister et de se sentir plus vivante que jamais.

L’anorexie mentale, récit d’un long chemin pas tranquille

Pour commencer à nous raconter l’histoire de Mathilde, Lola nous parle d’abord de leur rencontre. Elles travaillent comme ouvreuses dans une salle de spectacle à Paris. Mathilde est pleine de vie, très souriante, elle a beaucoup d’humour et semble très heureuse. Rapidement, Lola découvre le passé compliqué de celle qui devient son amie. Alors, une question la taraude : comment une jeune femme si pétillante pourrait tomber dans une maladie si éloignée de sa personnalité ? Chaque épisode du podcast laisse Mathilde raconter les étapes de sa condition, du premier régime anodin au self-control total, en passant par les hospitalisations à répétition, les rechutes.

Une enquête passionnante

Pour nous partager son histoire et sa lutte contre l’anorexie mentale, Mathilde se base sur ses souvenirs mais aussi sur les extraits de ses carnets de mémoire, qu’elle écrivait à l’hôpital. Un témoignage précis, illustré par l’évolution de sa mentalité, de la vision qu’elle portait et qu’elle porte aujourd’hui à son corps et à son rapport à la nourriture. Ses paroles soulèvent des questions à Lola, qui donne la parole à des experts, des spécialistes (sociologue, psychiatre et psychothérapeute). On apprend alors à comprendre l’origine des TCA (différente selon les cas) mais aussi comment et pourquoi le cerveau entre dans un cercle vicieux sans pouvoir en sortir facilement. Serait-ce lié à une relation toxique avec la mère ? Comment passe-t-on des compliments pour avoir perdu quelques kilos à la maigreur maladive ? Comment vivre l’après ?

Quelques chiffres alarmants

Saviez-vous que l’isolement lié à la crise sanitaire avait provoqué une augmentation du nombre de personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire chez les jeunes adultes ? C’est simple, la ligne téléphonique pour aider les personnes atteintes de TCA, Anorexie Boulimie Info Écoute (0810 037 037) a vu ses appels augmenter de 30 % en 2020. Plus grave encore, l’anorexie est la deuxième cause de mortalité prématurée chez les 15-24 ans.

En fait, cette maladie touche environ 600 000 personnes en France et notamment des jeunes filles. La ville lumière regroupe le plus haut taux de personnes atteintes d’un TCA, avec entre 1,4 % et 3,5 % des lycéen·ne·s et étudiant·e·s qui seraient touché·e·s. Des chiffres particulièrement alarmants.

Si vous souffrez d’un trouble de ce genre, n’hésitez pas à en parler autour de vous et à vous faire aider. Le déclic est personnel et il existe toujours une solution pour s’en sortir. Mathilde en est la preuve.

Anorexie, mon amie, disponible sur toutes les plateformes de streaming, sur leur site et sur Ausha.

Article de Margot Hinry

Vous pourriez aimer...