ALKA BALBIR, TOUTE PREMIÈRE FOIS

Cette fille est une vraie touche à tout ! Théâtre, cinéma et maintenant chanson… Alka Balbir sort aujourd’hui un joli premier album réalisé par Benjamin Biolay. Rencontre.

 
Paulette : Comment est née cette envie de musique ?
Alka : L’envie de faire de la musique est née avec l’envie de faire du cinéma. Tout est né en même temps. C’est né avec l’envie de raconter des histoires et de les raconter aux autres sous une forme sous une autre. Ça me faisait du bien de chanter, ça me rendait heureuse. C’était les seuls moments où je me sentais bien.
 
Ce premier album a été réalisé par Benjamin Biolay. Comment l’as-tu rencontré ?
Je l’ai rencontré à une soirée alors que je venais d’arriver à Paris. J’avais 21 ou 22 ans. À cette soirée, j’étais très mal à l’aise et lui est arrivé. Je me suis reconnue en lui quand il est arrivé je me suis dit « Ah enfin quelqu’un qui est mal à l’aise comme moi ». On s’est parlé assez naturellement. On a tout de suite été très intimes, très proches, très familiers.
 
« J’ai un peu l’impression d’avoir été enceinte pendant 6 ans ! »
 
Pour toi, c’était naturel de collaborer avec lui pour cet album ?
Ah oui, la question ne s’est même pas posée. C’était tellement naturel. Je ne savais pas où on allait, mais en tout cas commencer à travailler sur cet album ensemble, c’était évident. Après ça a pris du temps. Mais quand on travaillait ensemble, c’était assez immédiat, facile. On a travaillé ensemble à plein de petites périodes différentes. C’est pour ça que ça a pris du temps. Il est très occupé et puis, moi parfois je partais dans autre chose. J’ai un peu l’impression d’avoir été enceinte pendant 6 ans !
 
Comment s’est passée cette collaboration ?
De façon très naturelle. Je l’ai rencontré à un moment de ma vie où j’étais dans une histoire d’amour très compliquée, très destructrice. J’étais très seule, je n’avais aucun ami à l’époque, je venais d’arriver à Paris. Cette histoire était très excluante, je n’arrivais pas à en parler. Benjamin est la première personne à qui je me suis confiée. Je me retrouvais beaucoup en lui. Et de là, sont nées des chansons. Je lui ai laissé le droit de voir qui j’étais. Donc forcément l’album, c’est moi.

 
Tu as tourné dans des clips, des films, au théâtre dans la troupe d’Edouard Baer… C’est important pour toi de te diversifier ?
J’adore. Dans ce métier, on ne travaille pas tous les jours et c’est hyper équilibrant d’avoir la même envie sous plusieurs formes différentes. La question ne s’est jamais posée mais j’ai besoin d’être multiple. C’est ce qui m’intéresse. Après ce n’est la forme mais le fond de ce que je raconte qui est important. J’aime jouer et j’aime chanter de la même façon. Je ne pourrais pas faire que l’un ou que l’autre.
 
A l’écoute de l’album, on a l’impression que tu dévoiles à chaque chanson des facettes différentes de ta personnalité…
Comme tout le monde, je crois que je suis complexe et multiple. Personne n’est tout noir et tout blanc. Il y a plein de petites parties de moi dans cet album. Au final, à la fin de l’album, toutes les chansons c’est moi.
 
« Il y avait ce côté « dépucelage » que j’aimais bien »
 
Pourquoi l’avoir appelé « Première fois » ?
Il y a une chanson sur l’album qui s’appelle « Première fois », c’est une de mes chansons préférées, c’est aussi la première que Benjamin m’ait écrite. Et puis, c’est aussi mon premier album, il y avait ce côté « dépucelage » que j’aimais bien.  C’est ma première fois !
 
L’album vient de sortir, quelle est la suite pour toi ?
Je tourne en ce moment dans le prochain film d’Alexandre Arcady. En décembre, je tourne dans le premier long-métrage de Benoît Forgeard. Et a priori, il va y avoir une tournée…

 
Que peut-on te souhaiter avec cet album ?
Une longue carrière et de chanter jusqu’à ma mort !
 
Une dédicace aux Paulette ?
Assumez qui vous êtes, les Paulette !
 
ALKA BALBIR :: PREMIERE FOIS
Naïve – Sortie le 14 octobre
 
Concert :
26/11 : Nouveau Casino, Paris
 

Twitter

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *