À LA PARISIENNE, MODE D’EMPLOI

 
"- Ça y est, tu montes à la capitale ? Tu vas voir, ça va te plaire, moi j’ai mis à peu près 2 ans à m’adapter mais une fois qu’on s’y fait c’est super. – Ah bon ?"

Règle n°1 : quitter ce petit air de touriste et rentrer dans le vif du sujet.


Gare Montparnasse : du monde partout, tout le monde va vite, développe des stratégies de déplacement dignes de serpents à valise. Je me fais bousculer et cherche le moyen de choper le métro. Mais où est-il bon sang ?
J’ai la désagréable impression de ralentir tout le monde et qu’on me déteste ! Des gens pressés, du bruit, des racoleurs, des mitraillettes en treillis. Premier contact avec Paris : fait.

> Règle n°18 : accepter la jungle urbaine.
 
C’est bien beau de squatter chez une copine, mais j’aimerais bien que les 64 propriétaires d’appartement à qui j’ai laissé mes mensurations (comprendre : un dossier de location avec environ 25 documents qui passent ma vie et celle de mes garants au peigne fin) daignent me dire si oui ou non j’ai
une chance d’habiter un palace de 18m2
 proche du RER avec fuites au plafond.

> Règle n°36 : se rendre compte de la galère du logement.
 
"Non, t’inquiète pas, l’hiver est plutôt doux à Paris. C’est exceptionnel qu’il neige comme ça, aussi tôt et si longtemps. D’habitude il pleut."

> Règle n°8 : parapluie, kit de survie.
 
"Oui, enfin, pour une fille du Sud c’est peut-être un peu différent, mais regarde on s’y fait ; moi je mets encore mes sandales d’été avec des petites socquettes. Faut pas exagérer, il ne fait pas si froid."

> Règle n°4 : le froid c’est pour les faibles.
 
Bon allez, je vais faire une balade romantique en métro. Je ne sais pas où je suis mais c’est bien indiqué de toute façon. La ligne fuchsia, la ligne fuchsia, il faut que je trouve la ligne fuchsia… Ok elle est là, mais comment je fais pour aller au bout de la ligne vert kaki ?

> Règle n°37 : savoir lire un plan de métro.
 
Ok je suis dans le bon métro, la bonne direction, pile dans les temps. Mais pourquoi est-ce qu’on s’arrête en plein milieu de la voie ? Pourquoi les lumières s’éteignent ? "Votre attention s’il vous plaît. En raison d’un mouvement social, doublé d’un incident humain et d’une régularisation du trafic, nous serons immobilisés sur la voie pendant à peu près 40 minutes. Merci de votre compréhension".


> Règle n°34 : anticiper l’état du trafic parisien.
 
Wahou ! La Fashion week ! Voilà l’avantage d’être sur Paris. Allez, je vais placer cette semaine sous le signe de la mode ! Direction les grands magasins où tout le monde s’agglutine pour toucher du doigt le bon goût de la mode française. Génial ces escarpins perroquets et ce chapeau de pirate multicolore ! Je crois qu’ils font les mêmes chez Tati.


> Règle n°68 : ne pas trop en faire.
 
Paris, capitale culturelle. Aller je prends la carte Multipass’musées. Tous ces gens ont l’air de tellement s’y connaître ! J’ai même un collègue qui m’a parlé de cette expo, je ne savais pas de quoi il s’agissait donc j’ai fait semblant.


> Règle n°10 : se donner un air pseudo-intellectuel.
 
Vernissage. Cool il y a de quoi boire et manger. Je me faufile doucement vers l’énorme buffet. Je me réapprovisionne en champagne mais je n’exagère pas, je fais la fille distinguée. Et puis tant pis ; tout le monde se gave de petits fours et de coupes de champagne. C’est toujours les plus concernés qui sont les premiers collés au buffet !

> Règle n°71 : vernissage = bon plan.
 
Bon ben je crois qu’au bout d’un an, je suis devenue Parisienne : les attrape-touristes de Montmartre ne me regardent même plus comme une cible potentielle, je n’ai plus aucune pitié dans les couloirs de métro, mon look s’est sophistiqué, je prends le temps de souffler dans la file d’attente à la caisse du Daily Monop, j’ai un truc de prévu tous les soirs, mais c’est mieux quand je peux choisir entre deux soirées… Bref, ma vie parisienne c’est ça, et c’est sympa.

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *