À CIAO LA CROISETTE !


Le 64e Festival de Cannes s’est terminé hier soir avec une Palme d’Or pour The Tree of Life de Terrence Malick, une récompense pour l’interprétation de Jean Dujardin dans The Artist et pour Kirsten Dunst dans Melancholia. Déçue que Pedro Almodovar parte bredouille encore une fois mais heureuse pour le chouchou, on débriefe.

"Oh la vache !"  
La cérémonie de clôture du Festival de Cannes s’est déroulée avec sagesse et calme. Finies les soirées de remise de prix huées, acclamées ou folkloriques. Hormis l’émotion de Maïwenn, qui obtient le prix du Jury pour son film Polisse, larmes aux yeux, souffle court, aucun des récompensés n’a secoué le public fatigué de dix jours intenses de films et de soirées.

Une chose est sûre, Terrence Malick, absent du festival, ne pouvait pas montrer une quelconque émotion ! Son film The Tree of Life a obtenu la Palme d’Or, et ce grâce à la fabuleuse interprétation de Brad Pitt et Jessica Chastain – Sean Penn fait une apparition de 7 minutes…

La grande surprise de ce 64e Festival est le prix d’interprétation masculine remis à Jean Dujardin. Totalement mérité, il incarne un acteur du muet dans The Artist, superbe film en noir & blanc de Michel Hazanavicius. Non seulement l’ex Brice de Nice a prouvé depuis des années qu’il était bon aussi bien dans la comédie que dans le drame, mais en plus qu’il sait briller en ne prononçant aucune parole. On reste sans voix !

Côté interprétation féminine, l’actrice Kirsten Dunst obtient la Palme avec son rôle de Justine, jeune mariée psychologiquement très faible dans Melancholia. A la fois belle, douce, touchante, l’actrice américaine est épatante. Petit pincement au cœur, l’incroyable Tilda Swinton n’a pas eu le prix, ni Bérénice Bejo, magnifique dans The Artist. Attendons-les dans un prochain film, sans doute en compétition l’année prochaine à Cannes…

Bilan du festival.
Les vacances ciné sont finies ! C’est triste de partir de Cannes, les stands se démontent, l’euphorie s’est envolée et les célébrités aussi. Consolation du festival, la Quinzaine des réalisateurs avec de nombreux films originaux, notamment En ville, 17 filles et Les Géants de Lanners sont repris au Forum des Images, à Paris.

Au moment de prendre le train de 19h, à la gare SNCF, on retrouve tous les journalistes qui rentrent comme moi au bercail. Et on se dit, un peu nostalgiques, "vivement l’année prochaine pour que ça recommence".

A ciao les Paulette pour d’autres aventures (et Jude Law) !

>>> Le site du Forum des images 
 

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *