5 ASSOCIATIONS QUE TU NE CONNAIS PAS MAIS QUE TU VAS VOULOIR SOUTENIR

Avec A coeur, notre initiative solidaire, Paulette souhaite s’engager davantage dans le monde associatif, ce qui inclut également partager le travail de ceux qui nous inspirent. Voici 5 organisations qui œuvrent chaque jour pour aider les autres.

1. Repairs!

En France, lorsqu’un enfant dont les parents ne peuvent plus s’occuper est placé à l’ASE, l’Aide sociale à l’enfance, il y a une place jusqu’à ses 18 ans. Ensuite, et pour beaucoup d’entre eux, c’est la rue. 1 SDF sur 4 sort d’ailleurs d’un foyer ou d’une famille d’accueil, selon les chiffres de l’association. Chez Repairs!, on les aide à se reconstruire, à trouver un boulot, à s’inscrire en études supérieures et à se créer une nouvelle famille. Les bénévoles sont pour la plupart issus des mêmes conditions que ceux qu’ils aident, mais pas uniquement. On peut rejoindre l’association peu importe notre parcours, tant qu’on souhaite aider et qu’on partage les valeurs de solidarité de Repairs!, ou faire un don pour contribuer aux activités, aux infrastructures et au quotidien des jeunes.

Repairs!

2. La Maison des femmes

Tous les trois jours, dans notre pays, une femme décède sous les coups de son conjoint (depuis début janvier, 20 y ont succombé). On compte aussi une femme sur trois victime de violences dans le monde, 720 jeunes filles contraintes à un mariage précoce et presque 130 millions ont subi une excision, d’après les chiffres de La Maison des femmes. Ces violences, si elles sont d’abord intolérables et inacceptables, représentent aussi 3,2 milliards d’aides sociales, de soins et de capacité de production. Un constat auquel l’association installée à Saint-Denis souhaite s’attaquer en proposant des solutions concrètes. Située à l’entrée du Centre hospitalier Delafontaine, son personnel médical accueille toutes les femmes victimes de violences pour les écouter, leur apporter des réponses et les aider en toute sécurité. Un lieu plus qu’essentiel qui propose aussi des formations dédiées aux professionnels de santé confrontés à ces souffrances.

La Maison des femmes

3. Le Carillon

“Un carillon est un instrument de musique composé de cloches accordées à des fréquences différentes et émettant chacune leur son propre représentant à la fois la différence (de sons, de parcours) et l’harmonie (musicale, sociale)”. L’association établie dans plusieurs villes de France met en place des services gratuits chez des petits commerçants pour des personnes dans le besoin. Un café, un repas, une coupe de cheveux, une toilette, et même des sorties culturelles qui ont pour but de tisser un lien social entre ceux qui viennent demander de l’aide et les aidants – et de recréer un environnement bienveillant autour d’eux. Pour agir, pas besoin d’être propriétaire d’un commerce. On peut simplement aller acheter un produit au prix solidaire dans une boutique partenaire, qui le mettra alors “en attente” afin qu’un bénéficiaire vienne en profiter plus tard.

Le Carillon

4. Paris Good Fashion

L’industrie du textile est le deuxième plus gros pollueurs environnemental, après la pétro-chimie. C’est également dans ses usines que beaucoup d’employés subissent des conditions de travail insoutenables, pour un salaire de misère. Pour toutes ces raisons, nous sommes un grand nombre à vouloir changer nos modes de consommation et l’origine des produits que l’on achète. L’IFM, soutenu par la Mairie de Paris, a ainsi décidé de lancer Paris Good Fashion, une association qui promeut une mode éthique et écoresponsable, dans la capitale emblématique de la Haute couture et du prêt-à-porter. Son objectif : sensibiliser les grands noms du milieu ainsi que ses clients à l’urgence de la situation à l’aide de conférences, de forums et d’une consultation digitale pour former le public à un comportement plus respectueux de l’environnement, avec des résultats prévus d’ici les JO de 2024. Comme le rappelait le sommet des Nations Unis fin 2018, il nous reste à peine plus d’une décennie pour inverser la tendance environnementale.

Paris Good Fashion

5. Le Bois de deux mains

Située à Soissons, en Picardie, dans une région où le taux de chômage longue durée atteint 35 % des inscrits au Pôle Emploi âgés de moins de 30 ans, le Bois de deux mains est une association qui vient en aide aux personnes en difficulté sociale et professionnelle. Elle leur propose un CDDI (CDD d’insertion) renouvelable dans son atelier de meuble, afin qu’elles apprennent ou reprennent ce métier, et se réinsèrent par la suite dans la société. Depuis sa création en 2015, cent ont passé les portes de l’association et une quarantaine de salariés ont retrouvé un emploi fixe ou entrepris une formation. Au-delà d’une dimension sociale, le Bois de deux mains est aussi écolo. Car toutes les pièces sont fabriquées à partir de vieux bois, ou de meubles usés. Elles sont ensuite mises en vente dans le showroom dédié, Sève, qui rencontre d’ailleurs un succès de taille auprès de la clientèle locale – mais pas que. Récemment, le Center Park du Val de l’Ailette a d’ailleurs commandé plusieurs structures créées sur mesure par les employés du Bois de deux mains : des bancs, des enseignes, des animaux en bois.

Le Bois de deux mains

Article de Pauline Machado

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *