4 SÉRIES POUR BIEN COMMENCER L’ÉTÉ

Plus que quelques jours avant le début des vacances… Paulette a sélectionné pour vous quatre séries pour bien commencer l’été !

Paulette a sélectionné pour vous les séries à ne pas louper cet été!
Crédit : Mollie Sivaram on Unsplash
Paulette a sélectionné pour vous les séries à ne pas louper cet été!
Crédit : Mollie Sivaram on Unsplash

1 – Normal People

Le synopsis : La relation est compliquée entre Marianne et Connell depuis leurs années lycée dans une petite ville de l’ouest de l’Irlande jusqu’à leurs études universitaires au Trinity College, à Dublin. Intelligent, athlétique et populaire, Connell est troublé par Marianne, une camarade intimidante, solitaire et non moins intelligente. Les premiers émois nés à l’abri du regard des autres survivront-ils à la lumière ?

On regarde : Cette série est inspirée du second ouvrage de l’Irlandaise Sally Rooney et il n’a même pas encore été publié en France. La jeune trentenaire explore la génération des Millenials en les sortant du cadre dans lequel on les range. Au-delà de leur image publicitaire et des réseaux sociaux la réalisatrice questionne les dilemmes de cette génération à travers une histoire d’amour bouleversante.

2 – Little Fires Everywhere

Le synopsis : Durant l’été 1997, Mia Warren, une mère célibataire et bohème, s’installe avec sa fille Pearl à Shaker Heights, dans la banlieue riche de Cleveland, dans l’Ohio. Leur chemin croise très vite celui des Richardson, une famille bourgeoise exemplaire du coin. Deux mères de famille et deux visions de la vie s’opposent et s’entrelacent. Leurs relations vont peu à peu se tendre jusqu’à mettre en péril leurs vies.

On regarde : Cette série explore les contrastes de la société américaine. Chaque épisode met en lumière les déchirements frappant entre les différentes strates sociales. Mais Little Fires Everywhere met aussi l’accent sur le racisme, bien installé aux Etats-Unis. Comme un écho aux récents événement, cette série invite à une réflexion personnelle.

3 – Lovecraft Country

https://www.youtube.com/watch?v=tDpSBwZSp3M

Le synopsis : Dans l’Amérique raciste des années 1950, Atticus Black, un jeune homme de 25 ans, embarque avec son amie Letitia et son oncle George dans un road trip à la recherche de son père disparu. Sur la route, ils rencontrent des monstres fantastiques, ainsi que des monstres bien réels…

On regarde : Après le grand succès de son film Get Out, Jordan Peele continue de dénoncer l’horreur en l’utilisant dans ses œuvres. Dans un style qui lui est propre, la réalisatrice propose un road trip plein d’obstacles. Sur sa route de nombreux ‘monstres’ vont se dresser, des monstres qui prennent la forme d’une métaphore frappante avec l’actualité. Entre discrimination et racisme moderne et histoire de la ségrégation américaine, le voyage d’Atticus invite à une réflexion poussée sur la non-évolution de la place de la personne noire dans nos sociétés.

4 – Stateless

Le synopsis : Quatre étangers se retrouvent coincés dans un centre de détention pour immigrés australien. Chaque personnage aborde les contradictions de la protection et du contrôle des frontières de son point de vue.

On regarde : C’est un sujet d’actualité qui ébranle les médias outre-atlantique, il est désormais documenté. Stateless s’inspire d’une histoire vraie, ce qui rend le scénario que plus poignant. Après son rôle d’anti-féministe dans Mrs America diffusée sur Canal+, Cate Blanchett revient à l’écran et à la production, toujours aussi singulière et frappante.

Article de Aurélie Rodrigo.

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *