120 BATTEMENTS PAR MINUTE, LA SECOUSSE

Signé Robin Campillo, réalisateur des Revenants et co-scénariste de Entre les murs avec Laurent Cantet, le film 120 battements par minute a été présenté hier au 70ème Festival de Cannes et figure déjà parmi nos présentendants à la Palme d’or. 

Fresque historique des années 90, le film s’interesse au parcours des membres d’Act Up-Paris, une association issue de la communauté LGBT luttant contre le SIDA. Au sein du groupe, composé de « lesbiennes, pédés, trans, séropos ou non, et d’une mère de famille et son fils contaminé par transfusion de sang » Sean, Sophie (Adele Haenel) et le petit nouveau, Nathan, multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale et les ravages du SIDA. Pendant 2h20, on suit leurs RH (réunions hebdomadaires) qui permettent au réalisateur de pointer du doigt les différents enjeux de l’époque : comment informer les étudiants, comment expliquer que non, le SIDA ne concerne pas que les « putes et toxicos », comment faire que le préservatif soit un automatisme et surtout, quels sont les traitements de la maladie qui existent sur le marché. 

Concernant ce dernier sujet, une scène bouleverse. Après avoir envahi les locaux du laboratoire pharmaceutique Melton Pharm, les activistes exigent de récupérer les premiers résultats concernant un premier traitement qui, peut-être, leur redonnera l’espoir d’être soigné (jusque là, aucun traitement ne s’était révélé efficace et les effets secondaires étaient pénibles et douloureux). Face au refus des dirigeants de leur communiquer, le groupe se met alors à jeter des poches de faux sang sur les employés. De la violence inadmissible pour certains mais un cri du coeur de la part de tous les malades en fin de vie que l’opinion publique ignore. 

Entre actions chocs et opérations coup de poing, une très belle histoire d’amour – parmi les plus intenses et touchantes de cette édition jusqu’à présent – se dessine en trame de fond, s’ajoutant au volet historique et venant nous serrer la gorge et arracher les larmes. L’occasion aussi et surtout de découvrir le talents des jeunes acteurs que sont Nahuel Perez et Arnaud Valois. 

A voir absolument lors de sa sortie dans les salles, le 23 aout 2017. 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW