TRAVERSER LA SEINE SUR UN STAND UP PADDLE EN DÉCEMBRE, CHALLENGE RELEVÉ

Même sportive, impossible d’imaginer parcourir un jour 11km sur la Seine pour la plus longue course de stand up paddle au monde, en partenariat avec la marque Suédoise Volvo. Une marque qui sait mêler passion et sport, ici encore en mettant l’humain au centre de ses préoccupations et qui permet aux participants du Salon Nautique de vivre l’expérience de la « Nautic Paddle », avec passion. Volvo France est le partenaire officiel du Salon Nautique de Paris, avec des activités aussi incroyables que cette course en stand up paddle que nous allons vous raconter.
 
Pour vous, Paulette s’est mise à l’eau, enfin pas dans l’eau. Je vous raconte cette folle journée qui est, sans exagérer, l’une des plus belles expériences de ma vie. 
 
 
5 :30, c’est l’heure de mettre sa combinaison

Credits: @MahéElipe

C’est dimanche, le réveil sonne, une voiture Volvo passe me prendre devant chez moi à Pigalle. Avant de monter dans la voiture, ma mission est d’enfiler une combinaison récupérée la veille au Salon Nautique de Paris. La marque Volvo est un partenaire officiel du Salon, qui a lieu jusqu’au 16 décembre 2018 à la Porte de Versailles. Un peu difficile de l’enfiler, cette combinaison, je me motive et je m’équipe au cas où les températures sur l’eau soient vraiment basses. 
 
Je crois que c’est bien la première fois que je sors dans Paris en combinaison nautique pour aller nager ! Il fait chaud là-dedans, la pression monte, est-ce que je réalise vraiment ce qu’il va se dérouler ? Qui aurait imaginé un jour que j’irai faire du paddle sur la Seine, en plein hiver ? Sacré challenge, et pourtant, l’excitation et l’envie de partager ce moment avec une équipe 100% féminine, composée de Marine Lorphelin, Chloé Penderie, instagrammeuse sportive très suivie et Candice, jeune gagnante de notre jeu concours sur Paulette, m’enchante. 
 
07 :00, on a tous rendez-vous Quai François Mauriac dans le 13e

Credits: @MahéElipe

Impressionnant ! Chaque stand up paddle est en place, les équipes se réunissent et on observe plusieurs styles : la team « pikachu », les « Brice de Nice » et même des dinosaures. Tous, peu importe le déguisement, s’apprêtent comme moi à prendre le large – ou parcourir la Seine, pour affronter le froid, l’humidité, le vent et les vagues, dans une course effrénée sur plusieurs kilomètres. Est-ce que l’on réalise vraiment ce qu’il va se passer ? Je ne crois pas. 
 

Dans ma tenue mi surfeuse, mi grenouille, je retrouve toute l’équipe Volvo France et surtout, ma team « Big Mama » surnommée ainsi car nous avons l’un des plus gros paddle de la compétition. La chance que j’ai, c’est d’avoir un paddle géant où, avec trois autres filles et un coach venu nous aider, nous sommes 5 au total. Je suis mauvaise en mathématiques mais si l’on calcule bien, cela fait 10 bras, 10 jambes et 5 fois plus de chances d’aller plus vite... Quoi que ? 

 
Je rencontre mes coéquipières de course, Marine Lorphelin Miss France 2013, plus en forme que jamais, Chloé qui est une grande sportive, runneuse dans l’âme et que je vais vite appeler ma « petite lionne » car elle ne lâche rien, vous allez voir. Et Candice, une lectrice de Paulette encore étudiante, qui va être mon binôme pendant ces prochaines heures. Ensemble, même très tôt le matin, on rigole, on chante, on s’échauffe, bref, ça s’annonce une belle aventure sur la Seine. 
 
8 :15, top départ !

Credits: @MahéElipe

Ça y est ! 800 personnes, en combinaison et avec un dossard jaune, des chaussons, une pagaie à la main, seul ou à plusieurs, on s’élance tous avec une folle énergie. Et avec le sourire. A l’image de Volvo qui nous permet ce défi totalement atypique, de manière cool et décontractée, on commence à ramer fort, pour contrer les vagues. Saviez-vous que sur la Seine, avec le vent et les bateaux, les vagues sont assez nombreuses et intenses ? On ne se laisse pas décourager, hop, avec Marine, Chloé et Candice, chacune sur une ligne, on donne tout, dès les premières minutes. 
 
Premier pont passé, comme dirait notre coach Nicolas, c’est déjà une première étape vers l’arrivée ! Tout notre corps travaille, le dos, les abdos, les bras bien sûr mais aussi le mental. Il ne fait pas si froid, on s’échauffe vite et Chloé a la bonne idée de compter pour que l’on reste toutes les 4 en rythme, « Un, deux, trois, quatre... », on y arrive doucement. Puis plus rapidement, on commence à dépasser nos voisin.e.s. 
 
8 :45, l’effort s’intensifie sur le stand up paddle

Credits: @MahéElipe
 
Le vent nous fait plier les genoux pour ne pas être trop dérangées par sa puissance. Déjà 30 minutes à donner sans relâche, on vient de dépasser la belle Notre-Dame et on observe au loin la Tour Eiffel. Le jour se lève timidement, alors que déjà des participants amateurs sont tombés à l’eau – les pauvres ! Mais aucune de nous 4 n’y pense, on se tient et on s’encourage, tout en essayant de ne jamais perdre le rythme. Quelle expérience folle ! 
 
9 :15, heureusement, ils sont là pour nous encourager

Credits: @stephchermont
 
À côté de notre team « big mama », un petit bateau nous suit à la trace. A bord, l’équipe Volvo France, Loïse de chez Paulette pour mieux marquer en Stories l’expérience que je suis en train de vivre et les Parisiens sur les Ponts au petit matin, qui s’amusent de nous voir tous sur la Seine. On sent bien que notre effort les fait sourire, c’est déjà une bonne chose ! 
 
Curieusement, je décide de me mettre debout pour tester véritablement le stand up paddle. Ayant un peu d’équilibre, la position me paraît plus confortable... Mais est-ce une bonne idée ? Si je tombe dans la Seine, je crains le pire ! L’eau est-elle propre ? Une chose est sûre, je n’ai rien vu flotter, ni plastique, ni déchet, c’est presque plus agréable que d’être sur un trottoir parisien.
 
9 :46, on l’a fait !

Credits: @MahéElipe
 
1h et 41 minutes plus tard, sans qu’aucune de nous 4 ne soit tombée dans la Seine, on est arrivées au Quai de Javel. Sur les derniers mètres, un regain d’énergie nous envahit, on donne tout, jusqu’à hurler de joie à la ligne d’arrivée. Quel effort, quelle ambiance incroyable, quelle expérience dingue ! 
 
Sur la terre ferme, on explose de rire, toutes les 4 heureuses de l’avoir fait. Si un jour, on m’avait dit que je traverserais Paris sur un stand up paddle, un dimanche matin en combinaison avec des filles particulièrement motivées et motivantes, jamais je ne l’aurais cru. Mais aujourd’hui, alors que j’écris ce carnet de bord – sans jeu de mots, j’ai encore tous ces souvenirs en tête. C’était l’une des plus belles expériences de ma vie. L’année prochaine, j’espère le refaire. 
 
Qui m’accompagne ? 
 
 
#VolvoNautic2018, « Vous rapprocher de vos passions ». 
Article en partenariat rémunéré avec Volvo Car France. 
Plus d’informations sur le site : https://www.volvocars.com/fr/univers-volvo/notre-vision/partenariat-nautic-paris


> Article de 
Stéphanie Chermont
 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.