SEX AND THE SERIES : LE DOCUMENTAIRE SUR LA SEXUALITÉ DE NOS HÉROÏNES PRÉFÉRÉES



Suite à un long travail universitaire sur la représentation des femmes dans les programmes télévisés, Iris Brey poursuit l’aventure sur le petit écran. Le documentaire Sex and the Series regorge de pensées féministes dans un média où la sexualité des femmes reste encore très rare. La jeune écrivaine a choisi cinq séries dans lesquelles la représentation de la sexualité féminine est allée au-delà des tabous.
 
Pour Iris Brey, le questionnement concernant la condition des femmes est perpétuel. Comment vivent-elles dans un monde truffé de stéréotypes ? Comment lever le voile sur leur sexualité encore considérée comme une énigme ? À l’heure où les manuels scolaires commencent tout juste à représenter le clitoris correctement (ou le représenter tout court), la jeune essayiste revient sur la nouvelle génération de femmes à travers cinq séries télévisées : The L Word, Transparent, Masters of Sex, Fleabag et Girls.

Lorsqu’on lui demande pourquoi avoir choisi de mener ce combat pour la liberté des femmes, Iris Brey se rappelle un moment passé en amphithéâtre à l’université de New York : « On était un amphithéâtre de 500 personnes. Il devait y avoir peut-être trois hommes. La prof a demandé : “Qui, a l’âge de dix ans, avait déjà entendu le mot pénis ?" 498 mains se sont levées. Sa seconde question était : “Qui, à l’âge de dix ans, savait ce qu’était un clitoris ?” Il y a eu 5 mains de levées. Cette réalité m’a stupéfaite. » Lors de plusieurs conférences et essais, Iris Brey expose sa réflexion quant au regard que le monde porte sur cette chose étrange, dont il faut parler tout bas : la sexualité des femmes.




Tous les jeudis sur OCS City, à partir du 5 octobre, sera diffusé un épisode de vingt-cinq minutes sur la représentation des femmes dans les séries. Grande sériephile depuis toujours, Iris Brey a pris le soin de choisir ses personnages selon des thématiques bien précises. Le premier épisode revient sur le personnage de Maura Pfefferman, de la série Transparent, et Iris Brey l’a baptisé « L’effrontée ». Cette transexuelle a dû affronter le regard de sa famille lorsqu’il a fallu annoncer que Mort Pfefferman devenait finalement Maura Pfefferman. S’en suivent Marnie Michaels, « la control freak » prude mais curieuse de la série Girls, Virginia Johnson, « l’experte » dans Masters of Sex, Fleabag « l’endeuillée » dans la série éponyme et enfin Jenny, la lesbienne torturée dans The L Word.
 
Grâce à ce documentaire d’Iris Brey, le spectateur pénètre au cœur d’un processus créatif. Des interviews se succèdent questionnant le réalisateur, l’équipe de tournage et l’actrice principale de chaque série étudiée. Pourquoi avoir choisi cette scène ? Comment a-t-elle été tournée ? Y a-t-il eu un effet sur leur propre vie sexuelle ? Tout est balayé sans aucun tabou. Comme quoi, quand les femmes racontent les femmes, ça devient souvent plus simple ! Et c’est là tout le propos.
 
On vous donne donc rendez-vous le jeudi 5 octobre sur la chaîne OCS City pour visionner le premier épisode de Sex and the Series

> Article de Stacie ARENA
 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.