QUELQUES GRAMMES D’ELLE : UN REPAS FÉMININ PLEIN DE DOUCEUR ET DE GOURMANDISE

Crédit : Florence Akouka

Poésie culinaire et féminité : de là est née l’histoire de « Quelques grammes d’Elle ». L’envie d’une mise en scène délicate, féminine et colorée, autour d’un repas a dessiné la rencontre de six femmes, six artisanes culinaires. On vous laisse découvrir leur projet emprunt de douceur, de féminité et de gourmandise. 

Comment vous est venue l’idée de créer « Quelques grammes d’Elle » ? 

Cécile De Almeida (la styliste) : L’idée vient de Florence qui a un univers visuel très féminin et qui souhaitait créer tout un repas autour d'une figure féminine. Le nom est venu ensuite : quelques grammes, quelques grains venant saupoudrer et parsemer les plats avec poésie et douceur. 

Florence Akouka (la photographe) : Le but premier était d’insérer une présence et du mouvement dans des tableaux culinaires divisés en différents plats d’un repas, d’où l’envie également de traduire cette création en vidéo, et pas seulement en photos (pour retrouver la vidéo, cliquez juste ici). Et puis la créativité et la gourmandise de chacune a apporté tellement de petits plus à « Quelques grammes d'Elle ». 

Crédit : Florence Akouka

Comment vous êtes-vous rencontrées ? 

Cécile
: J'ai contacté Florence après son appel sur les réseaux sociaux, on a beaucoup discuté et échangé nos idées. Je connaissais le travail de Laurette et j'étais ravie de pouvoir collaborer avec elle sur ce projet. Je peux dire que j’ai fait de belles rencontres qui, j'espère donneront lieu à d'autres projets.

Stéphanie Le Guenne (la vidéaste) : J’ai rencontré Florence au salon Kids etc. Je filmais, elle photographiait, nous avons passé un très bon moment et lorsqu’elle m’a proposé son projet j’ai tout de suite été partante pour l’aventure. J’ai fait connaissance avec le reste de l’équipe lors du shooting et ça a été une chouette après-midi entre filles !

Camille Châtelain (la modèle) : Je connais Florence depuis plus de 6 ans. On s’est suivi à travers les années et les projets. Alors, quand j’ai su qu’elle cherchait une modèle pour apporter mouvement et féminité à son projet, j’ai tout de suite rejoint l’équipe. 

Pourquoi avoir choisi de mettre en scène ce repas précis ? 

Cécile : Nous voulions un repas avec des produits de saison dans les tons bleu et jaune. C’est ensuite Élisa qui a créé les recettes en tenant compte de ces critères et qui a su proposer des plats colorés et gourmands ! 

Crédit : Florence Akouka

Vous êtes plutôt plat, entrée ou dessert ? Et pourquoi ? 

Stéphanie : DESSERT !!!! Le sucré, c’est mon péché mignon. Je suis aussi très fan des légumes, ils offrent une myriade de possibilités et leur variété de goûts, couleurs, textures sont un vrai appel à la créativité.

Florence : Je suis un bec sucré donc jamais sans mon dessert ! J’ai besoin de terminer un bon repas par une douceur ! 

Laurette Broll (la céramiste) : Plutôt plat, car dans la vie de tous les jours je n'ai malheureusement pas le temps de préparer ni une entrée ni un dessert. J'adore cuisiner et j'essaye de manger sainement du coup, je focalise mes menus sur le plat. Et puis j'ai un palais plutôt salé que sucré ! 

Crédit : Florence Akouka

Pensez-vous que la cuisine est une forme d’art ? 

Cécile : Bien sûr, elle offre tellement de possibilités et de créativité ! 

Florence : Sans conteste ! C’est un art qui fait appel à tous les sens, il est universel et (ré)créatif. En tant que photographe, il réunit absolument tout ce que j’aime. 

Stéphanie : Evidemment ! Et si vous en doutez encore, foncez sur la série Chef’s Table qui est fabuleuse et qui nous montre à quel point l’art culinaire peut nous emmener très loin. 

Camille : La cuisine permet aux uns et aux autres de se retrouver, de partager, de découvrir, de créer, de colorer un peu plus la vie ! Alors oui, c’est un art.

Crédit : Florence Akouka

Vous avez choisi de prendre une femme comme mannequin. Selon vous, poésie culinaire rime seulement avec féminité ? 

Stéphanie
: Poésie culinaire, pour moi, peut très bien s’accorder au masculin. Cela serait d’ailleurs un chemin très intéressant à explorer ; différent, mais tout aussi riche en potentiel d’appel aux sens.

Florence : Non, pas seulement. De très grands chefs créatifs, délicats, poétiques (...) sont des hommes et ils n’ont pas besoin de revendiquer une appartenance ou une autre. Ici, nous voulions que la féminité « sensuelle » soit apportée par une femme, un corps de femme... mais pourquoi ne pas tenter dans notre prochain tableau culinaire d’ajouter cette forme de sensualité à travers la présence un homme ! 

Crédit : Florence Akouka

UNE PETITE RECETTE POUR LES PAULETTE !

La traiteur.e Elisa Seugé nous partage la recette d’un de ces délicieux petits plats. A vos fourchettes !

 - pasta bleu, sauge & citron - 

par Élisa Seugé / Dans Votre Petite Cuisine 

Crédit : Florence Akouka

Ingrédients pour 4 personnes : 

- 625 g de farine T55 - Sel
- 4 oeufs
- 15 ml d’huile d’olive
- 20 feuilles de sauge
- 2 citrons jaunes
- 40 g de beurre
- 120 g de fromage bleu - 4 jaunes d’oeuf
- Gros sel
- Fleur de sel 

Crédit : Florence Akouka

Cassez les oeufs dans un bol puis versez l’huile d’olive, battez-les ensuite rapidement à la fourchette. 

Dans un saladier, déposez la farine avec un peu de sel et creusez un puit, versez ensuite les oeufs battus au centre.
Avec une fourchette, incorporez progressivement la farine. Quand la pâte s’épaissit, continuez avec les doigts. 

Pétrissez avec les mains jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et élastique, mais non collante. Si elle reste trop collante, ajoutez une cuillère à café de farine, répétez si nécessaire.
Laissez reposer la pâte une demi heure. 

Pendant ce temps, zestez finement vos 2 citrons, puis pressez-les et coupez le bleu en petits morceaux. 

Utilisez un rouleau pour abaisser la pâte très finement puis farinez-la. Roulez la pâte et coupez-la de la largeur qui vous plaît. 

Mettez à bouillir de l’eau avec du gros sel et plongez 1 minute les feuilles de sauge, ôtez-les de l’eau et conservez-la pour cuire les pâtes.
Plongez les feuilles 2 minutes dans l’eau froide, puis ciselez-les nement. 

Faites chauffer le beurre dans une poêle jusqu’à ce qu’il devienne mousseux, plongez-y la sauge puis baissez le feu. 

Plongez les pâtes dans l’eau 1 minute puis égouttez-les et faites-les revenir dans le beurre mousseux. Coupez le feu puis incorporez les zestes et le jus de citron. 

Dressez dans 4 assiettes creuses un nid de «pasta» avec au centre du nid le jaune d’œuf et les dés de bleu. 

Crédit : Florence Akouka

Bon appétit ! 

- PHOTO - Florence Akouka - @studio.madam

- STYLISME - Cécile De Almeida - @cee_cil

- TRAITEUR.E - Elisa Seugé - @dansvotrepetitecuisine

- VIDÉO - Stéphanie Le Guenne - @capturelifeandlovers

- CÉRAMISTE - Laurette Broll - @laurette.b

 - MODÈLE - Camille Châtelain - @camrousse

 


> Morgane BIkile 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.