LES BOUQUINS PARFAITS POUR UNE SOIRÉE COCOONING

Partager:


> BRIDGET JONES, FOLLE DE LUI, DE HELEN FIELDING
 
Notre Bridget préférée est de retour ! Elle habite toujours à London, se bat éternellement contre les kilos en trop en avalant des chips au vinaigre et en remplaçant l’eau par des pintes de bières tout en papotant avec sa bande de potes extraordinaire !
Mais il y a un mais.
En fait, plusieurs ! Notre choupette a eu des enfants avec Marc, son défunt mari. Oui, vous avez bien lu : Bridget, la célibataire éternelle est maman et surtout Marc est décédé ! Sérieux, ça fout un choc mais grave de chez grave ! J’ai eu la larme à l’œil en lisant que notre petite anglaise chérie se retrouve seule pour élever deux gamins avec amour et fatigue. Parfois, elle craque et se réfugie dans la cuisine pour manger du fromage râpé à même le sachet et boire un bon gros verre de vin.
C’est de la chick lit réaliste où la vie peut faire bobo au petit cœur mais où tout est soupoudré d’auto-dérision et d’un recul humoristique qui nous emballe des années après le premier tome des aventures de cette wonder woman so british. Bridget tente de se reconstruire en draguant sur internet et en s’entichant d’un beau gosse plus jeune qu’elle. Il est plein d’une fougue qu’on a du mal à garder passer un certain âge, quand on se rend compte que mêmes les gens qu’on aime sont gravement mortels.
 
J’ai lu ce bouquin avec impatience, joie, tristesse et surtout avec une grande nostalgie en souhaitant que la fête ne se termine pas trop tôt ! Vivre, c’est accepter de prendre des coups de toutes sortes  mais aussi d’aimer, de rire et d’y croire, encore et toujours ! Vive la nouvelle Bridget, à jamais elle !

 
Editions Albin Michel
Prix : 21.50 euros
 
> LE VOLTIGEUR, DE MARC PONDRUEL
 
Le voltigeur, c’est le nom qui désignait dans l’armée de Napoléon, celui qui cavale sans cesse sur le champ de bataille, très légèrement armé pour aller plus vite. Être agile face au chaos. Dans une paisible maison d’hôtes en Bulgarie, un homme revient sur son passé et raconte tout à celle qu’il aime. Vingt ans plus tôt, Lille, les études, la jeunesse et les copains d’abord. Vivre dans un chaos souhaité. Les amitiés à la vie, à la mort. La fascination pour le meilleur pote, celui qui nous semble invulnérable et si robuste face aux aléas de l’existence.
L’amour s’invite aussi à la fête. La passion folle et destructrice pour une femme-enfant prénommée Nina, qui boit plus qu’il n’en faut et aime trop les rencontres pour rester fidèle. Voltiger pour mieux retomber sur ses pattes !
 
J’ai eu la chance de croiser Marc Pondruel lors d’une soirée. Il m’a à peine parlé de son livre. Il m’a juste offert des cookies fait maison en m’évoquant son plaisir à assembler des mots. Tout cela donne un premier roman à son image : humble, généreux et férocement vivant !


Editions JC Lattès
Prix : 18 euros
Sandrine Capelle

Sandrine, journaliste littéraire, 30 ans, Paris
Une lubie ? Me lever en pleine nuit pour manger un morceau de camembert trempé dans du ketchup
Un dessert ? Le Paris-Brest
Un film ? Les amants, de Louis Malle
Un endroit ? N'importe quelle plage dans le monde
Une fringue ? Les mitaines

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.