LES ADULTES AUSSI AIMERAIENT CROIRE AU PÈRE NOËL, SELON UNE ETUDE

Crédit : Netflix

Une étude britannique qui a interrogé des adultes et des enfants des quatre coins du monde révèle que même grand, le Père Noël nous manque.


On demande tout un tas de choses au Père Noël quand on est petit, mais une fois adulte, on aimerait surtout demander à croire encore en lui. On irait peut-être pas jusqu'à déposer deux clémentines, des biscuits et un verre de lait sous le sapin pour l'aider à reprendre des forces entre deux cheminées (quoique), mais beaucoup d'entre nous auraient apparemment préféré ne jamais découvrir le pot-aux-roses -  alias que ce sont les parents qui déposent les cadeaux à moitié bourrés le soir du réveillon.

Chris Boyle, professeur en psychologie à l'Université d'Exeter, au Royaume-Uni, a mené une étude très sérieuse sur le sujet. Il a ainsi recueilli plus de 1200 réponses à une enquête ouverte interrogeant les sondés sur le moment où ils ont réalisé que Santa n'existait pas, et sur la façon dont cela a affecté la confiance qu'ils avaient en leurs parents. Sur ces 1200 expéditeurs, 34 % ont avoué que l'idée que le gros bonhomme à la barbe blanche et au manteau rouge existe bel et bien leur manquait. Et probablement le même tiers a affirmé s'être senti triste (voire trahi pour 15 % du lot) quand on lui a révélé l'entourloupe.

via GIPHY

L'étude n'explique malheureusement pas pourquoi un tel nombre de "grandes personnes" regrette de connaître la vérité aujourd'hui, mais on peut deviner que la magie de Noël n'est finalement pas si facile à bouder. On se dit aussi qu'un peu de mythes enfantins inexplicables peuvent parfois rendre la vie plus douce, surtout s'ils nous évitent de faire la queue à la Fnac un 24 décembre. 

Ce qu'on apprend en revanche, c'est que 47 % des participants avouent que la menace de l'enfant pas sage privé de cadeaux... n'a absolument pas marché. Et que la plupart des gaffes viennent des parents qui ne savent pas tenir leur langue, ni un élaborer un mensonge qui tient la route. En même temps, vous me direz, si les enfants réussissent à croire que des rennes volent, on peut facilement penser qu'ils goberaient n'importe quoi.

En attendant, que vous vouliez revoir le Père Noël ou pas, chez Paulette, on vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année !

via GIPHY



> Article de Pauline Machado

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.