LE BONHEUR EST DANS LE TRI

Partager:



Votre penderie déborde et pourtant, le constat est sans appel: Vous n'avez rien à vous mettre. L'heure est venue de prendre les choses en mains : Exit le pull dos nu que vous mettrez “quand vous n'aurez plus besoin de soutien gorge”, ce jean trop petit “au cas où vous perdriez cinq kilos”, cette robe Aztèque que vous gardez de côté “pour Calvi on the rocks”. Parce que là, tout de suite, vous êtes en retard au boulot, vous comptez bien porter un soutien-gorge, vous ne rentrez toujours pas dans ce foutu jean et vous avez comme le sentiment que la robe Aztèque ferait tache à la réu' de midi.

Marie Kondo, s'est vue propulsée au rang de célébrité interplanétaire après la sortie de son livre “La magie du rangement”. Ne vous fiez pas à ce titre digne d'un manuel d'instruction ménagère des années 50, traduite en plus de cinq langues et vendue à plus de deux millions d'exemplaires, cette bible du rangement a été catapultée en tête des ventes du New York times en moins de trois mois.

Adoubée par toute la blogosphère, cette consultante en rangement nippone préconise la thérapie par le vide. Selon Marie Kondo, un esprit sain commence non pas par un corps sain mais pas un placard vide... ou presque.

À partir de la, un choix s'impose: Le déni, ou le tri. Libre à vous de nier. Dans ce cas la votre lecture s'arrête ici.

Si, au contraire, vous ne pouvez plus décemment ignorer le monstre qui sommeille dans votre placard, alors ce guide est peut-être pour vous.



Les étapes sont simples : Commencez par examiner un à un chaque vêtement. Soyez sans merci. Inspectez-le, palpez-le, humez-le et demandez-vous s'il vous procure de la joie. Si la réponse est oui, remettez-le à sa place dans le tas. Si au contraire, il vous laisse de marbre, prenez un moment pour vous remémorer les bons moments passés ensemble et rendez-lui sa liberté (sans oublier de le remercier au préalable pour le rôle qu'il a joué dans votre vie) une vraie rupture, en somme.

Votre sélection terminée, rangez les heureux élus bien en évidence dans votre penderie afin d'avoir une vision claire de votre garde robe (même a tâtons, même lundi matin, même avant votre café...bon, peut-être pas jusque là.)

Selon Marie Kondo, cette “purge” vestimentaire, s'apparenterait en quelque sorte à un jeûne et aurait des effets salvateurs non seulement sur le moral, mais aussi sur la santé : Perte de poids, sommeil paisible, productivité décuplée et j'en passe. Qui eut cru que bazarder trois vieux pulls pouvaient faire l'effet d'un week-end thalasso ?

Inutile de dire que cette idée de la “capsule wardrobe” a pris comme une trainée de poudre et conquis les blogueurs du monde entier. Sur YouTube, les vidéos de “Fashion detox” façon KonMari pullulent et les out le monde vante les mérites du minimalisme façon KonMari Affaire a suivre.

> Article écrit par Louise Baxter
VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.