L’ECOSSE HORS DES SENTIERS BATTUS : UN ROAD TRIP AU SUD


© Elsa Raymond 

Un road trip en Ecosse, ça fait rêver, et il y a de quoi. Mais question itinéraire, on a tendance à se précipiter vers le nord, alors que le sud a lui aussi bien des belles choses à offrir… Pour partir en quête de trésors 100% scottish mais encore méconnus et loin des foules, suivez le guide !   

Mais d’abord, pourquoi le sud ? 

Si elle mérite largement la comparaison avec la Route 66 américaine, la North Coast 500, cet itinéraire de 500 kilomètres au nord de l’Ecosse à travers la région des Highlands (ou « hautes terres »), semble victime de son succès et commence à être un peu encombrée. Qu’à cela ne tienne, on vous propose d’aller voir si l’herbe est plus verte le long de la South West Coastal 300, qui, comme son nom l’indique, trace un circuit autour de la tout aussi splendide région du sud-ouest de l’Ecosse, via une boucle de 300 kilomètres, tracée en partie sur les côtes.   

Ce que nous promet ce parcours ? Rouler vers l’infini à travers des vallées sauvages et verdoyantes, peuplées de moutons peu frisés - malgré l’humidité – et d’étonnantes vaches à large ceinture blanche. Puis, passer au travers de forêts enchanteresses parsemées de châteaux abandonnés chargés d’histoire, de mythes, et de villages solitaires, filer au bord d’un loch ou à flanc de falaises côtières, sur des routes sinueuses, et parfois un peu esquintées. Tout ça dans l’atmosphère unique du sud, plus rural, avec ses jardins éclairés d’une lumière particulière et poétique, qui a inspiré un grand nombre de peintres et d’artistes.   

Pour toutes ces raisons, et parce qu’on n’aime pas faire comme tout le monde, on vous emmène de ce côté de l’Ecosse, encore préservé du tourisme. C'est parti pour cinq jours (ou quatre si l’on est pressé) de road trip à travers les comtés de l’Ayrshire et de Dumfries and Galloway, au départ de Glasgow.
Surtout pas de panique, vous aurez bien droit à votre dose de kilts, de cornemuses, et bien sûr de haggis (cette traditionnelle panse de brebis farcie), arrosé de whisky. 

Jour 1 : Marcher sur les traces de l’icône nationale 
    

Après un peu moins d’une heure de route, première étape dans l’Ayrshire. On plonge directement au cœur de la culture écossaise pour faire la connaissance de Robert Burns (1759-1796), ce poète considéré comme un pionnier du romantisme, et véritable symbole du pays (à tel point qu’on le surnomme « fils préféré de l’Ecosse » et qu’il a droit à sa fête nationale, la Burns Night).  

Rendez-vous par exemple au Robert Burns Birthplace Museum, à Alloway, pour tout connaître de sa vie son œuvre et découvrir, à 10 minutes de là, la maison de son enfance ainsi qu’Alloway Auld Kirk, le cimetière au charme mystérieux où est enterré son père. Enfin, à quelques pas, le pont médiéval Brig o' Doon qui a servi de cadre à l'une des œuvres les plus célèbres de Burns, trône fièrement au-dessus d’une jolie rivière.


Alloway Auld Kirk © Elsa Raymond 

Après ce petit tour à Alloway, baladez-vous dans la région en descendant le long de la côte. Vous croiserez notamment l’impressionnant château de Culzean, un immense manoir néoclassique perché à flanc de falaise et entouré de palmiers, qui serait hanté par un joueur de cornemuse (entre autres). Si vous n’avez pas peur des fantômes, vous pouvez décider de passer la nuit dans ce lieu hors du temps. 

Jour 2 : S’aventurer au cœur du Galloway Forest Park   

Direction les terres au Galloway Forest Park, dans le comté de Dumfries and Galloway. Avec ses nombreux lochs entourés d’imposantes collines, il constitue le terrain de jeu idéal pour partir à la découverte de la faune locale, et se balader (en voiture, à pied ou à vélo) dans des paysages aussi sublimes que paisibles. 


Galloway Forest Park © Elsa Raymond 

Non content d’être le plus grand parc forestier de Grande-Bretagne, le Galloway Forest Park a obtenu le statut de « Dark Sky Park » (l'Europe n'en compte que deux), grâce à ses ciels souvent si sombres que les étoiles brillent de mille feux. Allez faire un tour à l’observatoire, mais n’oubliez pas de réserver à l’avance ! 

Jours 3 et 4 : Découvrir Dumfries et ses alentours   

Retour sur les traces de Robert Burns, mais cette fois au sud-est de la SW300, à Dumfries, la capitale du comté de Dumfries & Galloway. C’est là que le poète a posé ses valises pour la dernière fois, en 1791 avant d’y mourir 5 ans plus tard. On découvre sa maison, juste à côté du cimetière où il repose, et tout près, un charmant centre-ville au bord de l’eau.

Dumfries s’impose comme le point de départ idéal pour (au moins) deux excursions intéressantes. 


St Michael’s and South Parish Church © Elsa Raymond 

Le sud-est de Dumfries 


D’abord, passage obligé par une distillerie de whisky, la visite écossaise incontournable. De quoi en apprendre un peu plus sur la fabrication et les types de whiskies, tout en prenant sa dose de bonnes vapeurs. À une trentaine de minutes à l’est de Dumfries, on a aimé celle d’Annandale, notamment pour son ambiance Halloween, avec ses fers forgés façon toile d’araignée.   

Attention à ne pas forcer la dose et vous retrouver un peu plus loin à Gretna Green, le « Las Vegas d’Ecosse », à moins d’un kilomètre de la frontière anglaise. Quoi qu’en réalité, il serait dommage de passer à côté de cette kitschissime usine du mariage, réputée pour la possibilité qu'elle offrait aux couples mineurs de s'y marier sans l'autorisation de leurs parents (dès 14 ans pour les garçons, dès 12 ans pour les filles). Elle attire aujourd’hui la bagatelle de 5000 couples (un peu plus âgés cette fois) par an. Et enfin, direction l’intérieur des ruines du Caerlaverock Castle (XIIIe siècle), situé dans la réserve naturelle nationale du même nom, au sud de Dumfries. On fait d’une pierre, deux coups : entrer dans un château abandonné ayant appartenu à un clan écossais (en l’occurrence le Clan Maxwell, au Moyen-Âge), et découvrir l’un des deux seuls châteaux triangulaires d’Europe.     


Caerlaverock Castle © Elsa Raymond 

Le sud-ouest de Dumfries

Avant de partir de ce côté de la rivière qui sépare le sud-est et le sud-ouest de Dumfries, on vous propose de passer la nuit à la Cavens Country House. Vous craquerez pour les chambres à la déco vintage impeccable de cette luxueuse maison d'hôtes, et la cuisine traditionnelle et raffinée d'Angus, le propriétaire. 

À une dizaine de minutes de là, on croise la Sweetheart Abbey, une ancienne abbaye dénuée de toiture et de murs par endroits, et au sol entièrement remplacé par une vive pelouse. 

On enchaine avec une petite virée sur la plage désolée de Rockcliffe, semée de rochers recouverts de mousse et comme cachée dans les côtes lunaires du sud.       


Rockcliffe Beach © Elsa Raymond 

Juste à côté, petit stop à Orchardton Tower, un mini-château médiéval en forme de tour qui offre une vue à 360 degrés sur la vallée.
Pour finir, on passe la soirée au charmant port de Kirkcudbright et son labyrinthe de maisons colorées.


Kirkcudbright © Elsa Raymond 

Jour 5 : remontée épique vers Glasgow   

Pour clore ce road trip en beauté, retour vers Glasgow en passant par Mauffat et son Devil’s Beef Tub (ou « bassin de bœufs du diable »), une impressionnante vallée de 150 mètres de profondeur.


Une partie embrumée du Devil’s Beef Tub © Elsa Raymond

À 30 min de route, on tombe sur Grey Mare's Tail Waterfall, une spectaculaire cascade de 60 mètres de haut.
À vous de voir si vous préférez faire un simple un stop pour admirer la vue, ou crapahuter toute la journée à travers ce décor de carte postale (on ne vous met pas la pression)...

L’instant cimetière : Au cimetière de Moffat, vous trouverez la tombe de John Loudon McAdam (1756-1836), l'inventeur du macadam. Lui-même.
Juste à côté, vous tomberez sur l’hôtel le plus étroit du monde, The Famous Star.

The Famous Star Hotel © Elsa Raymond

Plus d’infos sur le sud-ouest de l’Ecosse (et l'Ecosse tout court) sur le site de Visit Scotland !  
Et si jamais vous souhaitez absolument tout savoir sur la région une fois sur place, on vous conseille de vous adresser à Lesley et Mark, de Solway Tours

> Article Elsa Raymond

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.