KEVIN ET TOM, UN DUO A LUI SEUL



Ils sont deux sur scène et ensemble, ils nous racontent de belles histoires d'amour. Enfin presque. Enfin non, ils nous font surtout rire avec leurs sketchs qui parlent de la vie quotidienne, de situations cocasses ou de petits détails rhétoriques ou esthétiques. Kevin et Tom (fils de Michel Leeb) forment un duo immanquable au théâtre de l’Apollo. Le meilleur remède contre le froid du mois de mars ? Possible !

 
Paulette : Bonjour à vous deux, est-ce que vous pouvez vous présenter l'un et l'autre? Qu'avez-vous fait avant de monter sur les planches de L'Apollo?
Tom : C'est à 18 ans que j'ai décidé de quitter la France pour les États-Unis et après 5 ans de vie et d'études a New York, je suis rentré à Paris pour un casting de série. Quelques mois de tournage passés, j'ai choisi de m'orienter vers les auditions "cinéma" en espérant pouvoir y mettre les pieds. Et comme je rêve de réaliser et de faire mes films, il m'était important de ne pas y être étranger. Et puis le bon casting est arrivé au bon moment, lorsque j'ai tourné dans le dernier long métrage de Rose Bosh Avis de Mistral (2014), qui m'a offert une rencontre avec Rose bien sûr mais aussi avec Jean Reno et la jeune génération de ce film, Hugo tout seul, Aure Atika qui jouait ma sœur, Chloé Jouannet... Une réalité qui au départ n'était qu'un rêve.
 
Kevin : J'ai démarré ma formation artistique à 16 ans à l'AICOM (L'Académie internationale de Comédie Musicale) à Paris. Après, j'ai eu la chance de très vite monter sur scène. A 18 ans, j'ai obtenu le rôle de Dorian Gray dans Le portrait de Dorian Gray au Café de la Gare puis j'ai fait une tournée incroyable dans le spectacle Le Livre de la Jungle. On a joué partout, en Suisse, en Belgique, à Londres, on a même été jouer à Tahiti (La plus belle date d'ailleurs !). Ensuite, j'ai joué dans une série, puis j'ai enchaîné beaucoup de spectacles ! (Anne, le Musical au Théâtre Du Gymnase,  Un Violon sur Le Toit au Théâtre Le Palace,  Le Chanteur De Mexico à l’Opéra d’Avignon, La Revanche d’une Blonde au Théâtre Le Palace, etc.). Des expériences incroyables ! Puis, à l'âge de 23 ans, j'ai eu envie de créer mon histoire, d'écrire, de faire rire, d'innover.. et j'ai créé un programme court "Faut Pas Pousser" que j'ai vendu à une petite chaîne de télévision (L'Énorme TV) avec toute une équipe de potes. On a fait  84 épisodes (450 sketchs) et plus de 4000 diffusions.

 
Comment peut-on décrire votre spectacle, qu'est-ce que vous faîtes comme sketches?
Kevin : C'est un spectacle complètement fou où l'absurde est le maître mot. Avec Tom, on a un humour bien à nous et on tente de le partager avec le public. La musique, la danse, on voulait faire un spectacle riche et décalé.
 
Tom : Kevin et moi étant fan de beaucoup de disciplines (chant, danse, comédie), nous avons choisi de faire un medley de tout cela à travers la folie. Je préfère prévenir, ce spectacle n'est pas sérieux.

 
De quelle manière vous travaillez ensemble?
Tom : Je toque à sa porte, il m'ouvre. La première réplique qu'il me lance est une branche à laquelle s'accrocher sur laquelle il y a écrit "Branche de délire total, sauras-tu la saisir?". Et comme deux Tarzan de notre humour, nous voyageons dans la forêt de vannes en vannes. (Sauf que nous ne sommes pas en slip. Et qu’il n’y a pas de vrai forêt. C'est une façon de... Enfin bref). En fait, on bosse tout le temps.
 
Kevin : On parle essentiellement du quotidien donc en général ce qui se passe dans nos sketches, c'est du vécu. On se donne un thème et on improvise. Et après, on l'écrit.



 
Comment vous êtes-vous rencontrés?
Kevin : En fait, ma petite amie (Aurore Delplace) et la sœur de Tom (Fanny Leeb) sont devenues amies sur l'émission "The Voice" (je ne sais pas si vous avez vu leur performance mais elles chantent grave!). Bref, j'ai donc rencontré Fanny et elle m'a dit “Faut absolument que tu rencontres mon frère car vous allez trop bien vous entendre. Et bah elle avait raison !”.
 
Tom, tu as baigné dans l’humour et la comédie depuis tout petit, quels sont tes modèles ?
Mon père m'a beaucoup fait rire. Mais les cassettes de Jim Carrey, Jerry Lewis, Robin Williams et De Funès tout autant...

 
Kevin, qui t'a inspiré avant de devenir comédien?
Quand j'étais petit, le père de mon petit frère (Pierre Girod qui n'est absolument pas comédien) faisait toujours le con et faisait rire tous le monde. Je trouvais géniale cette capacité à raconter des histoires drôles... Sinon, des acteurs comme Fernandel, De Funès, Les Inconnus, Élie Kakou... Et une de mes plus grandes inspirations reste ma Maman!

 
Avez-vous un rituel avant de monter sur scène?
Tom : C’est trois check à l'américaine minimum. Parfois c'est plus si le trac monte de trop. Et récemment y'a eu quelques pompes...

 
Quelle serait la meilleure réaction d'un(e) fan dans le public ?  
Kevin : Qu'il rit !

 
Qu'est-ce que vous aimeriez faire sur scène mais que vous n'avez encore jamais osé?
Kevin : Rien.. Sur scène je n'ai pas d'inhibition.
Tom : Finir en musique avec un énorme groupe qui arriverait sur scène ! On a juste pas les moyens. Sinon on ose tout. C'est vrai, Kevin montre ses fesses deux fois dans le spectacle.

 
Votre pire honte?
Kevin : Il n'y a pas de honte, juste du ridicule et le ridicule ne tue pas.
Tom : Ce que nous propose la télévision française.

 
Le meilleur SMS que vous ayez reçu?
Kevin : Le SMS du manager de Gad Elmaleh pour nous annoncer que nous allions faire la 1ère partie de Gad à  L'Olympia !



 
Votre secret de beauté masculine?
Kevin : Du sport et du bon vin ! (rires)
Tom : Oula... C'est-à-dire que je vois rarement le derrière de ma tête mais j'estime avoir un assez bel occiput.

 
Où prendre un café en votre compagnie?
Kevin : Au Royal Bergère.
Tom : Chez moi. Les cafés dans Paris sont trop chers...

 
Si vous deviez compléter : Le matin, je me lève et je…
Kevin : ...te bouscule!
Tom : ...réécris les "Méditations Métaphysiques" de Descartes en Autrichien et à l'envers en commençant par la fin tout en repeignant le "Radeau de la Méduse" de Géricault avec le pied. Tout ça bien sûr en me douchant.

 
La nuit, je…
Kevin : ...vais au Titi twister avec Tom!
Tom : ...J'allonge mon corps sur un support généralement rembourré de mousse et j'attends. Puis je réfléchi. Et soudain, vous ne me croirez pas, mon esprit s'allège, j'oublie mes réflexions et je dors.

 
Un mot, une dédicace à nos Paulette ?
Kevin : Bonjour les Paulette, j'adore ce prénom "Paulette" ça me faire rire.. Venez voir le spectacle car il y a une surprise. Une surprise réservée aux Paulette...
Tom : Qu'elles ont raison de lire Paulette. Car comme dit Kevin, si elles viennent nous voir, y'a des surprises…

 
> Kevin et Tom, un duo à lui seul
Au théâtre l'Apollo à Paris, le mardi et le mercredi à 21h30
 
Stéphanie Chermont

Stéphanie, Journaliste culture, 30 ans, Paris
Une lubie ? Les petits carnets
Une chanson ? How soon is now, The Smiths
Un aliment ? L'avocat
Un endroit ? Une salle obscure
Une devise ? Let's Dance !
>https://twitter.com/StephChermont

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.