INTERVIEW NATUR'ELLE #2 : CLÉA VINCENT


Photo d'Elodie Daguin

En partenariat avec Weleda, nous avons rencontré quatre jeunes femmes dans l'air du temps, 100% naturelles, qui nous parlent de leur quotidien sans fioriture. On commence avec la jeune chanteuse française Cléa Vincent, auteure des tubes Retiens mon désir et Château Perdu

Paulette : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Cléa Vincent : Je suis chanteuse, pianiste et compositrice de pop française. J’aime parler d’amour dans mes chansons et créer de la musique qui fait danser, même s’il m’arrive d’écrire des ballades down tempo bien deep. Pour mon projet principal (hors side projects), je suis associée à Raphaël Léger, le batteur de Tahiti 80, avec qui je compose, réalise et produis les enregistrements. Sur scène on est quatre et on s’éclate.

Comment décrirais-tu ton mode de vie ?

Ça dépend vraiment des moments. En période d’écriture, je peux rester enfermée pendant un mois sans sortir de chez moi, coupée du monde, sans voir personne, pour pouvoir entrer dans un état de rêverie très particulier propice au surgissement des idées et des mélodies. À d’autres moment, je suis en studio, entourée de musiciens et musiciennes. Parfois je suis en tournée en France ; parfois en tournée à l’étranger. Je suis tout le temps en train de travailler, la musique est un engagement presque aussi entier que celui d’être bonne sœur. La musique demande un dévouement total. En résumé, la musique est ma religion.

Si tu devais résumer ton mode de vie en trois mots, quels seraient-ils ?

Passion, création et partage.

Selon toi, que signifie être naturelle ?

Être soi-même. Je suis naturelle 100% du temps. Je ne me cache pas derrière un personnage, sauf pour le projet « Garçons » avec Zaza Fournier et Carmen Maria Vage, qui nécessite que je sois habillée en homme. Cela dit, même habillée en homme, j’ai l’impression d’être moi-même.

Tu nous parles un peu de ta routine beauté ?

Les meilleurs amis de la beauté sont le sommeil et la nourriture. Alors je fais attention à dormir sept à huit heures par jour et à manger à heure fixe. Je veille à l’équilibre de mes repas : 1/3 de féculents, 1/3 de légumes et 1/3 de protéines. Je mange très peu de viande, je la remplace souvent par des équivalents, comme du soja. J’achète bio le plus souvent possible et j’essaie d’éviter les excès. Pour ma peau, je n’utilise que des produits de parapharmacie. C’est plus cher, mais je pense qu’au long terme, c’est meilleur pour la santé. Je fais aussi du yoga tous les trois ou quatre jours.

Qu’évoque ou que représente la marque Weleda pour toi ?

C’est la marque de mon déodorant ! Il ne contient pas de produits toxiques et sent bon la sauge.

Quelle place occupe la nature dans ton quotidien ?

J’ai des plantes chez moi que je soigne autant que je peux, mais on ne peut pas dire que j’ai la main verte. J’en ai laissé dépérir plus d’une... quelle tristesse à chaque fois ! C’est très attachant, une petite plante...

As-tu quelques petites astuces ou secrets bien-être à nous transmettre ?

Le soir, je bois le « Remède Elfique » des Jardins de Gaïa. C’est une tisane qu’on peut trouver dans les magasins bio et qui fait faire de beaux rêves...

Quels sont tes projets ?

Continuer à défendre mon premier album tout en préparant le deuxième. Continuer les side projects qui nourrissent mon projet principal. Notamment « Garçons » qui va tourner en 2017. Et aussi prendre soin de moi et de mon entourage tout en travaillant dur !

Cléa Vincent sera en concert le 12 avril à la Gaité Lyrique
EP : TROPI-CLEA, sortie prévue le 22 avril 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.