GRAINE D’ENTREPRENEUR : ELEKTRA SPANK


À tout juste 28 ans, la Péruvienne Anabel Villa Espinosa est à la tête de la marque Elektra Spank, qu'elle a créée avec sa soeur et une amie.
Alors que la marque est aujourd’hui distribuée à l'international et que les filles possèdent une boutique à Lima, ces jeunes entrepreneuses ne comptent pas en rester là ! Anabel est d’ailleurs venue étudier à Lyon pour s’imprégner de l’univers de la mode française ! Rencontre.
 
Paulette : Hello Anabel, peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours ?
Anabel : J'ai 28 ans, j'ai grandi au Pérou où j'ai suivi des études dans la communication visuelle, le graphisme et la publicité. Je suis en France depuis janvier dernier et j'étudie les métiers de la mode à l'université de Lyon 2. Avec ma soeur Gabriella et notre amie Laura, nous avons fondé il y a 4 ans une marque dédiée à la maroquinerie et aux accessoires qui se nomme Elektra Spank.

 
Quel est le concept d'Elektra Spank ? Quelle est son histoire ?
Elektra Spank est une marque de maroquineries (valises, sacs à dos, portefeuilles, housse de tablettes...) et d'accessoires (lunettes de soleil et bijoux "fantaisie"). Nous allions des matériaux très bruts, comme le cuir naturel, au design. Tous nos objets sont faits main et de manière traditionnelle dans nos ateliers au Pérou. Lorsque nous avons créé Elektra Spank en 2008, cela répondait à un réel besoin : on ne trouvait pas de sacs, d'accessoires, de lunettes ni de bijoux qui correspondaient à nos envies et à celles de nos copines étudiantes à Lima (la capitale du Pérou).
 
"JE CROIS QUE LORSQUE LES CHOSES SONT FAITES AVEC AMOUR,
RIEN N'EST IMPOSSIBLE"

On voulait des accessoires tendance qui soient inspirés du vintage et on n'en trouvait pas... On s'est donc lancé dans la création de ces objets qui ont eu un succès immédiat. La suite est allée assez vite. Nous avons notamment été sponsor d'un groupe de musique très connu au Pérou puis les blogueuses se sont intéressées à nos produits et rapidement la presse nous a interviewées sur nos projets. Les réseaux sociaux, comme Facebook nous ont aussi beaucoup aidées à nous faire connaître. Nos objets très tendance ainsi que nos mannequins androgynes nous ont vraiment permis de nous faire remarquer dans le monde de la mode et de nous ouvrir à l'international.
 
Où puises-tu toute ton inspiration ?
Je suis une boulimique de la créativité, je crois aussi que lorsque les choses sont faites avec amour, comme Elektra Spank, il n'y a rien d'impossible ! Mes inspirations sont variées, j'adore le vintage et la mode des années 1980 et 1990, mais aussi la musique et bien sûr l'artisanat traditionnel de mon pays. En effet, de nombreux tissus péruviens traditionnels ont des motifs très intéressants, ils mélangent formes géométriques et multiplicité des couleurs. Cela nous donne pas mal d'idées que nous essayons d'adapter aux tendances actuelles. Nous prenons aussi l'avis des artisans avec lesquels nous travaillons. Ils nous apportent leur expertise sur les matières, leurs caractéristiques et la meilleure manière de les utiliser. Nous souhaitons que nos créations soient belles, tendance et fonctionnelles !

 
Parlons de vos ateliers au Pérou, je crois que l'une des forces de votre marque c'est le respect des gens qui y travaillent et l'envie de préserver les traditions artisanales péruviennes, peux-tu nous en dire plus ?
Notre atelier de fabrication est composé de dix personnes. Chacun de nos produits est unique et élaboré de manière traditionnelle. Un de nos projets actuels serait de créer une association éducative pour les artisans de la maroquinerie péruvienne, qui ont peu de ressources. Ce serait un chouette coup de pouce à un secteur qui reste très familial : la maroquinerie s'apprend généralement de génération en génération, et peu de jeunes accèdent à cet artisanat. La création de notre association permettrait que des jeunes puissent bénéficier d'un apprentissage gratuit, qui pourrait ensuite leur apporter du travail ! Notre association pourra s'implanter dans de nombreux villages du Pérou et ainsi contribuer à la préservation des techniques artisanales ancestrales, qui sans aucune valorisation pourraient être perdues.
 
Qu'attends-tu de votre développement en Europe et particulièrement en France ?
La France fait rêver le monde entier grâce à son "bon goût"; ne dit-on pas que Paris est la capitale de la mode ? Je crois aussi qu'en Europe et particulièrement en France, il y a un véritable intérêt pour les marques qui décident de s'engager dans une production éthique. Une mode qui respecte à la fois les hommes et la nature dans la manière de fabriquer leurs produits mais aussi dans l'attention portée aux matériaux utilisés. Les projets d'Elektra Spank sont dans cette démarche éthique, tout en valorisant l'artisanat traditionnel du Pérou à travers des créations tendance. J'espère que nous pourrons ouvrir un (ou plusieurs) magasins ici et que nos objets rencontreront un succès "made in France" !

 
Que peut-on vous souhaiter pour la suite !
De toujours satisfaire les fashionista du monde entier en leur proposant de beaux accessoires, de beaux sacs à la pointe de la mode et de faire connaître l'artisanat traditionnel péruvien qui est l'âme de nos créations.
 
Retrouvez tous les créations d'Elektra Spank sur leur site : www.elektraspank.com et sur leur page Facebook @ElektraSpank

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.