FLORENTIN GLÉMAREC X KAPORAL JEANS, UNE COLLABORATION SOUS LE SIGNE DE L’UPCYCLING

Crédit : Kaporal / Florentin Glémarec.

Petit prince new wave de la mode - après avoir présenté son premier défilé à la Fashion Week en 2017, et collaboré avec d’autres marques dont Dr Martens dans le cadre du label Icosae qu’il a fondé avec son frère -, Florentin Glémarec se lance cette fois-ci, seul, dans une aventure mode : une collaboration avec la marque Kaporal, aux accents écologiques, jeans et streetwear

Qui oserait affirmer que les questions écologiques relatives à l’habillement sont l’apanage des classes très aisées ? Ce n’est, du moins, pas ce que laisse entendre Florentin Glémarec qui, en partenariat avec la marque Kaporal, s’est lancé dans l’élaboration d’une collection au processus et à l’esthétique rare. En effet, tout a commencé par une opération de collecte de jeans amorcée par Kaporal appelée « Kaporal Rachète et Recycle ton Jean » (KRTJ). Une fois recyclés, les jeans ont été prêts à être utilisés pour élaborer une nouvelle collection réalisée ainsi exclusivement en France pour le lieu de production, et, en jean upcyclé pour la matière usitée. 

Crédit : Kaporal / Florentin Glémarec.

Cette nouvelle collection, c’est Florentin Glémarec qui en a dessiné les lignes et les contours. Il va concevoir neuf pièces de jeans en tout, exprimant cette rencontre de deux univers : celle du new wave et du streetwear. La new wave, c’est un peu l’étiquette que l’on aime accoler à ce jeune couturier qui s’inspire également de la pratique du tailoring (nldr : l'art de faire des costumes), activité qu’exerçait son grand-père en Grande-Bretagne. Le résultat de ce mélange d'univers, c’est un style un peu voyageur sans être bohème qui nous rappellerait presque les couvertures d’album de Sonic Youth qui avaient capturé l’essence des nineties. Sa signature apporte une touche finale aux vêtements : zip ou coutures diagonales au dos ornent ses pièces, aujourd'hui reconnaissables parmi mille. 

Crédit : Kaporal / Florentin Glémarec.

Streetwear, c’est néanmoins le résultat final de cette collaboration avec Kaporal, se traduisant par des accessoires que l’on attribue à ce style urbain : des bobs, des modèles simples comme les sacs bananes (qui ont transcendé leur place dans l’industrie depuis quelques mois) ou les baggy (dont nous attendons impatiemment le retour). Le lookbook ainsi que certaines pièces rappellent justement ce milieu très urbain périphérique. Les tours hautes, les bâtiments cimentés sont autant d’éléments constitutifs de paysages qui accompagnent les mannequins sur les photos. Les lignes qui se dégagent de cet environnement sont inspirantes, et il en ressort un certain brutalisme qui nous rappelle étrangement un architecte, Le Corbusier

Crédit : Kaporal / Florentin Glémarec.

Étrangement, cet écho au brutalisme architectural, à Le Corbusier et à des bâtiments tels que sa cité radieuse à Marseille nous apporte des indices quant à la production des vêtements de cette collection. En effet, non seulement sont-ils produits en France, mais tout particulièrement à Marseille dans les Ateliers d’insertion marseillais 13 A’TIPIK. Ajouté à cela, l’ensemble des bénéfices réalisés à l’aide de cette collection seront reversés à une école à Marseille, Deuxième Chance. Que de belles initiatives. 

Crédit : Kaporal / Florentin Glémarec.

 
La collection est disponible juste ici, et dans les différents points de vente Kaporal.


> Article de Yasmine Lahrichi

 
 
 

 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.