FAISONS LA PAIX AVEC NOTRE CORPS GRÂCE AU HAPPY BODY !

Envie d’être à l’aise avec votre corps cet été ? Alors mettez-vous au Happy Body, la meilleure philosophie de vie pour se sentir bien dans sa peau toute l'année !

Fini la quête du ventre ultra plat, du creux entre les cuisses et des fesses lisses comme du papier glacé. Cet été, célébrons et aimons notre corps tel qu'il est !

À l'arrivée de l'été, des filles influentes, comme la pétillante Chloé de lapenderiedechloe.com, prennent la parole sur le Happy Body. Lassées de recevoir sans cesse des propositions de partenariats pour des produits « minceur » ou de subir des réflexions sur leurs formes, plusieurs blogueuses ont décidé de pousser un coup de gueule et de dénoncer cette quête du corps parfait qui nous aliène toutes.

Arrêtons de vouloir ressembler aux corps photoshopés que l'on nous présente. Notre corps est beau. Nous devons l'aimer comme il est. À chacune sa morphologie, du petit ventre réconfortant aux cuisses qui s'embrassent, apprenons à aimer nos petits défauts !

Trois filles qui en ont marre de ces diktats de la minceur et qui prônent le Happy Body, nous donnent leurs points de vue et ça fait vraiment du bien.


CHLOÉ


Chloé est une social media manager, consultante, blogueuse depuis 7 ans avec lapenderiedechloe.com et co-fondatrice du happyrunnincrew.com, une communauté de running.

Comment t'es venue l'idée de cet article sur ton blog ?

C'est un sujet qui correspond totalement à la philosophie de la communauté Happy Running Crew, que j'ai fondée en septembre 2014 : courir pour le plaisir, sans montrer sa plastique ni vouloir perdre du poids... Cette philosophie, je l'aborde depuis des années et j’essaye tant bien que mal de la partager. J’ai eu envie d’écrire cet article, car depuis janvier, je me fais solliciter pour participer à des campagnes et promouvoir des produits « minceur », des régimes, des plans d'entraînements, des salles de sport, etc. Bref, pour écrire, tout en étant rémunérée, sur le fait qu'il faille absolument maigrir et perdre du poids avant l'été ! Je ne supporte pas ce discours et il était hors de question d'accepter de telles collaborations. Sauf qu'à force d'en décliner par dizaines, je me suis dit que si ce n'était pas moi qui acceptais le partenariat, ça serait une autre blogueuse et que le message prônant la minceur et les diktats serait tout de même passé. Je n’ai donc pas voulu répondre uniquement aux personnes qui me proposaient un partenariat minceur, j’ai donc publié ouvertement mon sentiment sur ce sujet.
 
Quel message souhaites-tu transmettre à travers cet article ?
Que l'on peut être bien dans son corps sans remplir tous les critères de minceur et de beauté.
 
Penses-tu que la société nous impose une idée de corps parfait ?
Je ne le pense pas, j'en suis convaincue ! Je vous recommande d'ailleurs l'article de la nutritionniste Simone Lemieux sur l'image corporelle, notamment le paragraphe « La télé loin de la réalité ».

En as-tu souffert ?
J'ai été complexée à l'adolescence par mes cuisses et mon ventre. Je voulais qu'ils ressemblent plus à ce que je voyais dans les médias.
 
Comment te sens-tu désormais ?
100% EN PAIX avec mon corps. Je suis bien dans ma tête et dans mes baskets. Je ne complexe plus inutilement. J'ai trouvé mon équilibre entre une alimentation variée et équilibrée couplée avec des séances de sport hebdomadaires.
 
Quels sont tes conseils pour un Happy Body ? 
Ne pas vouloir ressembler à telle ou telle personne ! Non seulement on a toutes une morphologie différente, mais en plus ça ne sert absolument à rien. Être soi, il n'y a rien de mieux !
 
Un dernier mot ?
Bisous à toute la team des cuisses qui s'embrassent... ou pas, d'ailleurs (Rires) !


MATHILDE


Community et social media specialist chez Sport Heroes Group, blogueuse sur le sport et le bien-être depuis 3 ans avec mathildedrg.fr.

Comment t'es venue l'idée de parler de ce sujet sur ton blog ?
J'avais envie de faire un bilan de ces 3 ans sur Instagram. J'ai commencé avec un compte très fitness et healthy dans l'idée de rejoindre une communauté de jeunes femmes sportives en quête d'une vie plus saine. Mais il évolue et s’adapte davantage à mon mode de vie, pour me correspondre un peu plus. Toujours autant de sport, mais beaucoup plus de plaisir. En tombant sur l'article de Chloé et sur celui d’Amélie, j’ai eu envie de mettre mon grain de sel dans cette quête du corps « parfait », car je me sens ultra concernée.


Quel message souhaites-tu transmettre à travers cet article ?
J'ai commencé le sport pour être fit. Je l'ai été, mais je le suis moins, car aujourd'hui, j'ai dépassé ce cap et je fais du sport surtout pour le plaisir. Une vie saine passe par un équilibre lié au plaisir. Si on fait du sport, c’est parce qu’on aime ça, qu'on se dépasse et qu'on se découvre. Concernant l'alimentation, chacun se fixe ses propres limites. Mais tout contrôler n'est pas une solution saine et c'est surtout compliqué à tenir dans la vie de tous les jours.

Penses-tu que la société nous impose une idée de corps parfait ?
On est passé de la mode skinny à fit, c’est déjà mieux, car ça motive les gens à faire du sport. Mais oui, les diktats sont encore là, surtout avec les réseaux sociaux. Les filles qui suivent les comptes de fitness, de sport ou de mannequins, ont l'impression que le mode de vie de ces filles est la norme et donc qu'elles devraient leur ressembler. Et nous, en tant qu’ « influenceuses », on participe forcément un peu au phénomène. C'est pour ça que je trouve qu’il est important de rappeler que chacun est différent. Et surtout qu’un mode de vie sain ne signifie pas forcément faire du sport tous les jours, contrôler son alimentation et passer sa vie en maillot de bain.


En as-tu souffert ?
En rejoignant Instagram, j’ai découvert des complexes que je n'avais pas avant de faire du sport. Il y a deux ans, j'étais beaucoup plus fine et musclée, mais ce n'était jamais assez. Aujourd'hui, je suis bien dans mes baskets 80% du temps. Parfois, je regrette mes jambes fines et mes abdos de fitgirl, mais je sais que ce n'est pas tenable pour moi sur le long terme.


Comment te sens-tu désormais ?
Je relativise. Personne n'est Super Woman. À part en faire son métier, je pense qu’il est compliqué d'avoir un corps « parfait » en gardant un équilibre sain. Je travaille entre 8 et 10 heures par jour. Je fais du sport entre 4 et 6 fois par semaine, mais j’aime profiter de la vie et me faire plaisir. J’essaie d'accepter les conséquences sur mon corps. Je suis moins mince qu'avant, mais je suis fière de pouvoir dire que je fais à la fois la fête et un marathon.


Quelle est la recette pour un Happy Body ?
Être en phase avec son mode de vie. Faire les choses par plaisir et sans regret ! Se détacher du regard des autres et faire les choses pour soi et non pour les réseaux. Être conscient qu'il y a des jours sans et des jours avec. En fonction de notre forme du jour, on se trouve plus ou moins bien. Mais dans le fond, on reste au top (Rires) !


Un dernier mot ?
Il y a eu les skinny body, les fit body, j'espère que maintenant, grâce à Chloé et toutes les autres, la mode sera au Happy Body ! Avec ou sans cellulite, avec ou sans poignée d'amour, avec ou sans kilo(s) en trop ... Faites passer le mot !



AMÉLIE


Photographe professionnelle, blogueuse sur le sport et le bien-être depuis 2 ans avec amelietauziede.com.

Comment t'es venue l'idée de parler de ce sujet sur ton blog ?
Il y a quelques mois, ma vie a été chamboulée et mon train de vie aussi. J'ai retrouvé une vie sociale, mais aussi quelques petits kilos. Au départ, j'étais frustrée. Puis je me suis dit que je ne pouvais pas constamment aller contre ma nature et que moi aussi, j'avais envie de m'amuser avec mes amis tout en faisant du sport. L'alimentation ne doit pas être signe de frustration ! Le corps non plus. Nous devons apprendre à l'aimer tel qu'il est et surtout le remercier !

Quel message souhaites-tu transmettre à travers ton blog sur le sujet ?
Que l'on peut être sportive, active et bien manger tout en ayant une vie sociale. On ne doit pas refuser un restaurant parce qu'on a peur de grossir. Il faut plutôt profiter de l'instant avec ses proches. 

Penses-tu que la société nous impose une idée de corps parfait ?
Oh que oui ! Et nous sommes les premières victimes. Les hommes aussi peuvent avoir des paroles blessantes, qui peuvent nous faire perdre confiance. Mais j'ai bien l'impression que les mentalités sont enfin en train de changer.

En as-tu souffert ?
J'ai souffert des critiques et de paroles déplacées d'hommes pas très intelligents. Face à ce type de remarques, on perd très vite confiance en soi. J'ai donc perdu beaucoup de poids. J'étais mieux dans ma peau mais pas franchement heureuse.

Comment te sens-tu désormais ?
Aujourd'hui, je suis heureuse même avec quelques kilos en plus.

Quels sont tes conseils pour un Happy Body ?

Il faut prendre le temps de s'accepter et apprendre à aimer son corps. Dès que l'on y parvient, on prend la vie avec plus de légèreté.

Un dernier mot ?
Je pense que ce mouvement autour du Happy Body apporte un vrai vent de fraîcheur et ça fait du bien. Ça permettra à beaucoup de filles de relativiser. 

Retrouvez également le superbe article de Bonjour Darling sur le même sujet et, plus récemment, le coup de gueule qui fait du bien de Megan sur le #BodyShaming.


Santa Mila

Laure Bawejski, pigiste beauté, Paris - Lille
Un surnom ? Mon Chat
Une lubie ? Sport & Champagne
Un plat ? Apéro dinatoire avec Thon/St Moret
Un produit de beauté ? Une paire de Stiletto
Une devise ? Because we are sparkling, funny and healthy girls
> http://www.santamila.com

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.