DU BAUME AU CORPS

Illustration d'Alice Wietzel

Gros plan sur quatre jeunes femmes qui ont décidé de combattre le cancer en créant des produits et accessoires de beauté pour aider toutes celles touchées par ce mal et ainsi leur redonner confiance et courage.

> Coquette quand Même
Par Alexandra Tizio

De tristes expériences de la vie éclosent parfois de merveilleux projets. Juliette et Judith en sont un bel exemple. Proches de femmes touchées par le cancer, ces deux Françaises se rencontrent en stage chez L'Oréal Luxe en 2014. Fortes de leur coup de foudre amical, elles imaginent et conceptualisent ensemble une marque de cosmétiques dédiés aux patientes atteintes d'une tumeur. Même voit alors le jour. La gamme de produits (soins pour les ongles, crèmes hydratantes, brumes pour le cuir chevelu...) soulage des effets secondaires dus aux traitements anticancéreux. Testé cliniquement en centre de lutte contre le cancer et développé avec l'aide d'experts de la santé, chaque produit, made in France, est exempt d'irritants, de perturbateurs endocriniens et d'allergènes. Le leitmotiv : que chaque femme, même malade, continue à sublimer sa féminité et sa beauté. Car la confiance en soi est une arme précieuse contre la maladie !

> Vaincre en beauté
Par Lison Herledan 

En 2013, à l’âge de 27 ans, Charlotte Husson apprend qu’elle est atteinte d’un cancer des ovaires. Une épreuve qui la pousse à lancer Mister K, un blog sur lequel elle partage ses états d’âme et ses conseils pratiques pour faire face à la maladie avec dignité. Deux ans plus tard, elle développe des box beauté destinées aux « K-Fighters » : « Ça peut paraître futile, mais prendre du temps pour soi et se sentir bien est essentiel pour retrouver l’estime de soi », confie-t-elle. Les « fighting kits » rassemblent des produits adaptés aux besoins de la peau, des cheveux et du corps, mis à rude épreuve par les traitements. On y retrouve des soins pour faciliter la repousse des cils, des turbans Zelda Citroën, des crèmes Avène ou des sprays apaisants La Roche-Posay. Aujourd’hui guérie, Charlotte poursuit son engagement avec une ligne de vêtements dont les bénéfices sont reversés à la recherche contre le cancer. Une belle victoire.

> Sœur de cœur
Par Barbara Debout

Si, lorsque l’on est atteinte d’un cancer, se faire belle ne guérit pas les cellules cancéreuses, se trouver jolie et prendre soin de soi malgré l’alopécie aide à avoir un mental de guerrière pour combattre la maladie. C’est pour cette raison que Julie Meunier, une jeune Niçoise actuellement en rémission d’un cancer du sein, a décidé de créer Les Franjynes. Ce concept store virtuel propose de jolis turbans accompagnés de franges, alternative aux perruques dont les prix sont parfois exorbitants. Le système imaginé par Julie permet à la fois de faire tenir une frange sur une tête sans cheveux tout en portant un accessoire tendance. La collection de franges pour adultes est composée de 7 teintes différentes auxquelles sont associées 7 techniques de nouages (un pour chaque jour de la semaine). Le petit plus ? Julie explique avec bonne humeur les différentes manières de nouer son turban en tutoriels sur YouTube, et ses créations sont remboursées par la Sécurité sociale.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.