DÉCOUVERTE : THE PIROUETTES


Il lui a écrit une chanson pour la draguer. Ils sont tombés amoureux et The Pirouettes est né. Coup de cœur pour ce groupe de pop 80’s.
 
Paulette ; L’histoire du commencement de votre groupe devrait plaire aux Paulette…
Léo : Avec Vickie, on s’est rencontrés au lycée. On était dans la même classe en terminale. Une fois, elle a fait un exposé en anglais. Et ce jour-là, je suis tombée amoureux d’elle. Pour la draguer, je lui ai écrit une chanson que je lui ai envoyée. Elle a aimé, elle est venue répéter la chanson chez moi. Et ce jour-là, on s’est embrassés pour la première fois.
Vickie : Ça a été la création du couple et du groupe en même temps.
Léo : A la base, on chantait en anglais et petit à petit on est venus au français.
 
Votre meilleur souvenir de concert ?
Léo : C’était à la soirée Lancôme. On était vraiment contents de notre concert.
Vickie : Et puis, l’accueil était vraiment cool.
 
A l’inverse, votre pire ?
Vickie : C’était au Pop In, plus jamais on ne rejouera là-bas. C’était atroce, à notre arrivée, il manquait la moitié du matos dont on avait besoin et pourtant, il ne nous faut pas grand-chose ! C’est un de nos potes qui a fait le son et la lumière. On n’a pas été payés, on a fait un mauvais concert.
Léo : C’était frustrant, car c’était notre premier concert à Paris après la sortie de l’EP, il y avait beaucoup d’attente et de monde, et on a fait un concert vraiment pourri.
 
Et du coup, une bonne raison de venir vous voir sur scène ?
Vickie : On joue en live des morceaux qu’on ne peut pas trouver ailleurs. Et on est sympathiques à la sortie des concerts !

 
L’avantage d’être en couple et d’être aussi un groupe ?
Léo : Alors il y a des avantages et des désavantages. Ce qui est le plus sympa, c’est de partir faire des concerts, c’est le moment où la pression se relâche un peu, c’est comme partir en vacances en couple.
Vickie : Le peu de fois où on a dormi à l’hôtel, c’était comme des vacances ! En revanche, répéter, c’est l’horreur absolue. On n’arrive pas trop à gérer le stress de la répét.
Léo : Et c’est donc sujet à pas mal d’engueulades !
 
Votre musique sonne très 80’s… La chose dont vous êtes le plus nostalgique de cette époque ?
Léo : Je regrette les films des années 80. En ce moment, on se refait tous les films de Paul Verhoeven comme Robocop, Total Recall… Tous les remakes ne valent pas les originaux.  Et puis la variété des années 80 aussi : Michel Berger, France Gall. Alors que celle d’aujourd’hui me dégoûte.
 
La chanson le plus honteuse que vous adorez écouter ?
Léo : MMMbop des Hanson. C’est la première chanson que j’ai écoutée. J’avais le single quand j’étais à la maternelle. Et encore aujourd’hui, j’avoue, j’aime bien me la passer de temps en temps. Sinon, il y a une autre chanson bien ringarde que j’aime bien : Et tu danses avec lui, de C Jérôme. Elle me donne envie de pleurer cette chanson. Mais je n’arrive pas à la faire aimer !
Vickie : "Beau Dommage". C’est un vieux groupe québécois des années 70 et c’est bien ringard.
 
Vos 3 lieux fétiches à Paris ?
Léo : Le parc de Belleville avec sa vue depuis le haut du parc, le restaurant Tien Hang à Goncourt, c’est un restaurant asiatique végétarien qui est délicieux.
Vickie : Et derrière, place des fêtes, il y a des petites rues où il n’y a que des petites maisons. J’adore cet endroit.

 
Une expression que vous détestez ?
Léo : Les gens qui disent Viendez !
 
Si vous deviez écrire un bouquin quel en serait le titre ?
Léo : Récemment on s’est dit que ce serait cool un groupe qui s’appellerait La Chatte donc pourquoi pas l’utiliser pour un nom de livre.
 
Avec qui aimeriez-vous diner en tête-à-tête ?
Léo : Léa Seydoux. Je suis très fan d’elle. Ou bien Julian Casablancas des Strokes.
Vickie : Avec Damon Albarn quand il était jeune. C’était mon groupe préféré quand j’étais au collège.
 
Des projets ?
Léo : Pas mal de concerts partout en France.
Vickie : Et puis, on va essayer de sortir notre nouvel EP le plus vite possible aussi. On s’est mis une deadline en janvier.
 
Une dédicace aux Paulette ?
Léo : Petit cœur avec les doigts à toutes les Paulette.

 
PIROUETTES :: PIROUETTES (EP)
 
Facebook : @thepirouettes
 
Concert :
14/11 : La Maroquinerie en première partie de Pendentif
 
 
 
Clémence Floc'h

Clémence, rédactrice musique, 29 ans
Une lubie ? Lire les faits divers
Un plat ? Les crêpes de ma mère
Une chanson ? Impossible, de Shout out louds
Un endroit ? Mon bar de quartier, Demain c'est loin, à Ménilmontant
Une fringue ? Mes chaussures léopard à paillettes
Une devise ? Il n'y a jamais de problème, mais toujours des solutions !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.