COUP DE COEUR POUR LE ROMAN GRAPHIQUE JULIETTE, DE CAMILLE JOURDY




Après le succès de la trilogie Rosalie Blum qui nous racontait la vie de Vincent, coiffeur dans une petite ville avec une mère hyper envahissante et une existence qu’il voulait changer avant d’être trop mort, Camille Jourdy revient avec un superbe roman graphique qui se concentre sur la vie d’une jeune femme hypocondriaque qui quitte sa vie parisienne pour venir se ressourcer dans la maison familiale.

Elle y retrouve sa chambre d’ado, un père qui se fait vieux, une maman qui se la joue artiste en devenir -et franchement c’est ultra flippant- et une sœur mariée deux enfants avec un amant qui se déguise comme si c’était carnaval tous les jours pour venir lui conter fleurette, -et ça, c’est vachement tragi-comique- !

Juliette erre dans les ruelles de la ville de son enfance avec sa sensibilité, ses crises de panique et la terreur sourde de devoir retourner à la grande ville pour devenir une grande fille. Sur son chemin, elle croise un homme avec le cœur en miettes suite à une déception sentimentale. Ils tenteront, tous les deux, à l’aide de tasses de chocolat chaud, de champagne et du sauvetage d’un poussin qu’ils adopteront comme deux amis en mal d’amour, de combattre leur mélancolie et de chasser les mauvais fantômes.
Ces fantômes qui les empêchent d’être eux-même, de se réaliser à cause d’un secret familial ou de la peur viscérale de ne pas se sentir capable de changer de vie.



Camille Jourdy brosse le portrait d’une Juliette jeune et jolie qui doit trouver la force de vivre sa vie et d’imposer ses choix. C’est un cheminement très intime et en même temps, universel et moderne. On souhaite tous se réaliser pleinement et pourquoi pas, gravir quelques montagnes. Il suffit juste de commencer par enlever le caillou niché dans sa chaussure et se mettre à marcher mais mon petit doigt me dit que les Paulette savent déjà courir ! Bonne lecture !

> Juliette, Les fantômes reviennent au printemps
De Camille Jourdy
Ed. Actes Sud BD
Paru le 24 février
Prix : 26 euros
Sandrine Capelle

Sandrine, journaliste littéraire, 30 ans, Paris
Une lubie ? Me lever en pleine nuit pour manger un morceau de camembert trempé dans du ketchup
Un dessert ? Le Paris-Brest
Un film ? Les amants, de Louis Malle
Un endroit ? N'importe quelle plage dans le monde
Une fringue ? Les mitaines

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.