COSMÉTIQUES : QUAND LES PRODUITS NE SONT PAS SI “NATURELS” QUE ÇA

Partager:

 

> Naturel VS Faux naturel

Ce gel-douche au joli packaging et à la formule “enrichie en beurre de karité” vous fait de l’œil ? Méfiez-vous, celui ci n’est sûrement que très peu présent dans la composition. En effet, nombreuses sont les marques à mettre en avant des produits dits “naturels” et à n’en incorporer que très peu dans le produit en question.

Sur 170 produits testés, 60 millions de consommateurs a jugé 59 produits comme adéquat au message délivré au consommateur. 57 produits ont été jugés comme “passables” tandis que les 54 produits restants ne correspondaient pas au message sur l’étiquette du produit étudié.

Plutôt que de réellement utiliser des ingrédients naturels, les marques choisissent de surfer sur la tendance du bio et du naturel, sans vraiment l’être. Elles choisissent un packaging vert, avec des images de jolies fleurs et un champ lexical penchant vers le “bio” (naturel, écologique, pur…). Mais évidement, dans ce type de produits, les extraits naturels mis en avant sur l’étiquette sont relégués en fin de composition. Au lieu de profiter des bienfaits d’une huile naturelle vous profitez… d’ingrédients irritants et de substances de synthèse.

> Des alertes à répétitions

Cette étude est loin d’être la première de ce genre. Depuis quelques années, nombreux sont ceux à dénoncer les malfaits de certains ingrédients présents dans de nombreux produits cosmétiques.

Et pour cause des substances toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien ont été retrouvé dans des produits des marques L’Oreal, Carrefour ou encore Roc. Selon une étude de l’UFC-Que Choisir datant de février 2016, du phenoxyethanol, un conservateur toxique pour le foie et le sang, a même été retrouvé dans 8 marques de lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea ou encore Pampers !

Malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants n’ont pas changé leurs pratiques. Alors, faut-il s’interdire toute forme de cosmétique ? Pas question, il suffit de surveiller les étiquettes et repérer les ingrédients à éviter. Voici les ingrédients toxiques les plus courants, à éviter absolument :

 

-       Sodium Lauryl Slfate, Ammonium Lauryl Sulfate

Peuvent provoquer des irritations.

Peuvent être présents dans les shampooings, après-shampooings, gels douche, savons et dentifrices.

 

-       Benzophenone -1, Benzophenone -3

Peuvent être présents dans des déodorants, vernis à ongles ou parfums

Perturbateurs endocriniens, allergènes

 

-       BHA

Perturbateur endocrinien

Peut être présent dans des crèmes hydratantes ou dans des produits de traitement de cheveux


-       Butylparaben, propylparaben, sodium butylparaben, sodium propylparaben, potassium butylparaben, potassium propylparaben

Perturbateurs endocriniens

Peuvent être présents dans des laits corporels, crèmes pour le visage, fonds de teint, gels douche, shampooings, déodorants et dentifrices.

 

-       Cyclopentasiloxane, Cyclotetrasiloxane

Perturbateurs endocriniens

Peuvent être présents dans des laits corporels, des déodorants, des crèmes pour le visage, des fonds de teint et crèmes solaires

 

-       Ethylhexyl, methoxycinnamate

Perturbateur endocrinien

Peut être présent dans crèmes visage, crèmes solaires, fonds de teins, lotions après-rasage, rouge à lèvres, parfums, vernis à ongle et shampooings.

 

-       MIT, MCIT

Allergènes

Peuvent être présents dans des crèmes pour le visage, laits corporels, lingettes pour bébé, shampooings…

 

-       p-Phenylenediamine et composés analogues (dont le nom comprend p-Phenylenediamine)

Susceptibles de provoquer des allergies

Peuvent être présents dans des colorations capillaires et tatouages éphémères

 

-       Phenoxyethanol

Toxique pour le foie

 > Article de Capucine Tissot
VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.