CARTE POSTALE : LISBONNE

Partager:
Illustration d'Héléna Blanchard pour Paulette Magazine

Bom dia Paulette,
 
4 jours sous le soleil lisboète et plus aucune envie de rentrer. Cette ville, remplie d’effluves de poésie, des couleurs éclatantes d’azulejos et de porto tinto, laisse un goût bien agréable en bouche à qui aime simplement flâner sans se prendre le chou ! Je te fais visiter ?
 
 
Si les grands navigateurs sont partis de Lisbonne pour découvrir le monde, les Amériques ou les Indes, bah moi, Paulette je te propose de rentrer dans le ventre de la ville et de ne pas prendre le large (il est bien là où il est). Imagine l’air de la mer (enfin, ici, c’est l’océan), du bleu dans le ciel, des olives en terrasse…un petit air de Méditerranée dans la partie la plus occidentale de l’Europe, voila ce qu’est Lisbonne. Le cœur battant de la ville s’est construit autour du Tage, célèbre fleuve qui se jette dans l’Atlantique. La cité est constituée de sept collines auxquelles se sont adossés des quartiers très différents les uns des autres.
 
 
Un petit tour dans le Bairro Alto au miradouros Sao Padro d’où t’as une vue de dingue notamment sur le Castelo de Sao Jorge est une bonne introduction à la ville. Ce quartier avec ses maisons colorées, ses boutiques de créateurs, ses restos branchés, te projette dans la Lisbonne du XXIème siècle. Si tu veux dîner dans le coin, je te conseille The Decadente, le jeune chef de ce bistro-chic propose de redécouvrir des classiques de la cuisine portugaise complément modernisés !
 
 
Le lendemain, prend de bonnes baskets et pousse la visite jusqu’à l’extrême Ouest de la ville dans le quartier de la Tour de « Belém », la vue est imprenable sur le pont du 25 avril (le petit frère du Golden Gate de San Francisco).
 
 
Là, plusieurs choses à faire, le Mosteiro dos Jéronimos, la Tour de Belém bien sûr, le centre culturel de Belém qui est gratuit et concentre une flopée d’œuvres d’art contemporain issue de la collection d’un magnat des affaires José Berardo et pour finir, goûter aux (trop) fameuses Pastéis de Belèm, appelées aussi Pastéis de Nata (biscuits à la crème)… Le ventre repus, tu peux continuer ton chemin ou te poser dans l’un des nombreux jardins publics du quartier.
 
 
De retour dans le centre de la ville, il faut absolument aller te perdre dans l’Alfama, c’est ici qu’est né le fado et tu le retrouve partout : caché derrière de grosses portes cochères où dans les nombreux petits bistros que tu croises dans les ruelles serrées de l’Alfama !
 
 
Moi, ici, j’ai envie de m’appeler Amalià et de chanter ma sodade un verre de vin à la main. J’ai beaucoup aimé la Casa do Frades qui accepte que tu te pointe vers 23h sans y dîner (c’est un resto à la base), juste pour prendre un verre et écouter les musiciens et chanteurs qui sont au beau milieu des tables, simplement éclairés à la bougie. Expérience quasi mystique garantie !
 
 
On dit qu’ici, le meilleur moyen de visiter la ville à petit prix c’est de prendre le tram 28 qui déambule entre plusieurs quartiers de la ville.

 
Ce n’est pas faux, sauf que tous les touristes se sont passés le mot… mais la balade est comme même très très chouette. Fais ensuite le tour de la Sé (la cathédrale) et dirige-toi vers Pois Café pour une petite salade ou un café l’après-midi. Gentiment bobo sur les bords, ici on mange et on boit bio calé dans un canapé bien moelleux, avec vue sur les murs imposants de la cathédrale qui ressemble à un château-fort.
 
    
Pour finir cette trop courte visite lisboète une petit tour en funiculaire ça te tente ? Mais pas n’importe où hein ! Dans le quartier Parque das Naçoes, à l’extrême Est de la ville. Ce coin de la ville fut entièrement rénové pour l’exposition universelle de 1998 et c’est un véritable condensé d’architectures futuristes. D’ici, tu as une vu époustouflante sur le Tage et tu te laisse facilement griser par l’air du large… Ça y est la boucle est bouclée, d’une rive à l’autre Lisbonne t’a fait chavirer le cœur… mais il est temps déjà de la quitter, ton avion décolle dans deux heures !
 
 
Adeus ma Paulette !

 
VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.