C’EST LE WAX QUE J’PRÉFÈRE

Partager:

Crédit : Maison Château Rouge

Mis à l’honneur à Paris l’automne dernier lors du Who’s next, le wax s’installe désormais dans les dressings des fashionistas. En robe, jupe, trench, sac… Ce dernier revient plus moderne que jamais. Tour d’horizon de la passion wax !

Cet été, la tendance est au wax. Dans la rue ou sur les podiums, il est partout. Symbole de la culture africaine, ce tissu en coton imperméable grâce à son cirage (le wax en anglais) se distingue grâce à ses motifs très colorés.
Mais au vu de son histoire, ce dernier se révèle être bien plus qu’un simple apparat de mode. C’est au XIXème siècle, en Indonésie, que les soldats hollandais et anglais découvrent la méthode d’impression à la cire, celle des batiks javanais. De retour dans leurs pays, ces derniers s’en inspirent pour imprimer des motifs très colorés sur des étoffes de coton. Le wax est né. Mais il faudra attendre le retour des soldats ghanéens d’Indonésie pour que les africains s’approprient le fameux tissu. De la Côte d’Ivoire au Nigéria en passant par le Sénagal, le wax s’est imposé jusqu’à devenir un signe de reconnaissance sociale. Chaque motif imprimé correspond à un message. Un message qui a d’ailleurs permis aux femmes, pour la plupart soumises à leurs maris, de s’exprimer de manière non-verbale.
Aujourd’hui, le wax s’installe en Occident et vient bouleverser la planète mode en apportant modernité et flamboyance à l’africaine.


Crédits : Nash prints it

> Le nouveau roi de la sape

Mis à l’honneur à Paris l’automne dernier lors du salon international du vêtement Who’s Next, le wax prend d’assaut le vestiaire des fashionistas cet été. Pourtant, l’engouement pour ce tissu ethnique n’est pas nouveau. Déjà en 2011, le directeur artistique de Burberry, Christopher Bailey l’invitait dans sa collection Resort 2012. En robe, jupe, trench, sweart, sacs... le wax est dans tous ses états. Et il n’en fallait pas plus pour séduire la planète mode. Rapidement, la tendance est reprise par de jeunes stylistes afropéens comme Natacha Baco, Ladyhood, Nana Wax, Sawa, Bazara’pagne ou encore Maison Château Rouge. Les maisons de haute couture telles que Louboutin, Paul & Joe, Versace ou Victor & Rolf suivent le mouvement. Même les petites enseignes à l’instar de Zara, Asos, Pimkie et H&M se mettent au wax. Certains vont même jusqu’à collaborer avec les jeunes créateurs afropéens. Maison Château Rouge s’invite chez Merci, Nash Prints It chez Pimkie et plus récemment CSAO chez Sézanne. Comme vous l’aurez compris, cet été tout le monde wax.


Crédit : Sezane

> Wax Mania

Les people ne sont pas en reste. Beyoncé, Rihanna, Alicia Keys, Imany, Cara Delevingne, Blake Lively, Lady Gaga… les stars wax à leur tour. Même Anna Wintour, la rédactrice en chef du magazine Vogue américain s’initie aux “african prints”. C’est pour dire ! Le wax a réussi son pari. Celui de s’imposer en Occident tout en conservant ses racines africaines. Les jeunes créateurs ont su lui apporter une nouvelle jeunesse qui propulse le tissu sur le devant de la scène depuis quelques saisons maintenant. Alors, les Paulette, vous “waxez” cet été ?

> Article de Marie Clergeot
VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.