BOUQUINS : SÉLECTION D'AUTOMNE



> En fin de droits de Yvon Le Men, dessins de Pef
 
Une lettre administrative, et tout chavire… Pour Yvon Le Men, poète et diseur de poèmes, la vie bascule lorsque Pôle Emploi lui annonce qu’il est radié du régime des intermittents du spectacle et contraint de rembourser des années d’indemnités. Le souvenir de la pauvreté lui remonte au coeur comme la marée, tandis que la perte de ses droits le ramène vers tous ceux que le chômage rejette aux marges de la société. Son histoire est individuelle et en même temps cruellement collective. Nous sommes des millions, chaque fin de mois, à vite espérer notre paie pour arrêter de manger des pâtes sans dessert et à calculer combien il faut garder sur notre compte bancaire pour que toutes nos factures mensuelles passent.  On se sent parfois drôlement en sursis et vachement angoissé alors que dans notre petite tête on rêve d’un voyage à Los Angeles, de partir à Zanzibar ou juste d’une pause kit-kat qui dure toujours ! C’est un beau livre à offrir parce que le texte est de qualité, l’auteur a l’air bien humain et l’éditeur publie de la poésie…et c’est joli !



Editions Bruno Doucey
Prix : 13 euros


> Le club des femmes d’astronautes, de Lilly Koppel
 
Le 4 octobre 1957, les Russes envoient Spoutnik 1 dans l’espace. La nouvelle terrifie autant qu’elle ravit. En pleine guerre froide, la menace d’un conflit nucléaire est réelle. Pour ne pas être distancés, les États-Unis se lancent dans une course à l’espace qui ne s’achèvera qu’en 1975. Tout est prouesses techniques, mais aussi prouesses d’hommes qui risquent leur vie pour réaliser le rêve de Kennedy : envoyer un homme sur la Lune. Quid des épouses ? Pour elles, tout change. De femmes de pilotes d’essai vivant chichement dans des bases aériennes, elles deviennent instantanément des femmes de super héros que le monde entier admire.
Vive le champagne, les grosses maisons, les grosses voitures mais aussi la solitude face à un conjoint absent du foyer familial pour cause de décollage immédiat ou de liaisons adultérines. Lilly Koppel nous permet de rentrer dans l’intimité de ces femmes qui se sont abîmées dans l’alcool, le baby blues, et qui ont caché leurs peines dans des cuisines équipées de robots électroménager dernier cri en se demandant si un jour, on se souviendrait de l’épouse du surhomme.
 


Editions Calmann-Lévy
Prix : 19.50 euros
 
 
> L’art dans l’assiette, de Ida Skivene
 
Avec ce petit livre absolument craquant, Ida Skivene fait tomber l’un des plus grands tabous en matière d’alimentation : désormais, on a le droit de jouer avec la nourriture ! C’est même bon pour la santé ! Et le petit déjeuner est assurément le repas qui se prête le plus facilement aux facéties sucrées-salées et aux inventions culinaires de cette food artist, inspirée par les contes pour enfants (pancakes Boucle d’Or et les 3 Ours), la bande dessinée (tartine Batman), les grands peintres (toasts Mondrian, Magritte… ) . Avec gourmandise et fantaisie, Ida revisite en 70 recettes équilibrées mais fun, le repas le plus important de la journée et nous fait découvrir une foule d’aliments aux saveurs et aux propriétés étonnantes comme le beurre de pistache ! J’ai juste envie de dire miam et vive l’assiette purée ketchup en forme de smiley !


 
Editions Alternatives
Prix : 20 euros
 
Sandrine Capelle

Sandrine, journaliste littéraire, 30 ans, Paris
Une lubie ? Me lever en pleine nuit pour manger un morceau de camembert trempé dans du ketchup
Un dessert ? Le Paris-Brest
Un film ? Les amants, de Louis Malle
Un endroit ? N'importe quelle plage dans le monde
Une fringue ? Les mitaines

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.