BOUQUINS PARFAITS POUR LES TRANSATS

Partager:


>Les Derniers Jours du disco de Whit Stillman avec des dessins de Pierre Le Tan
 
Voici est un roman réaliste à lire au soleil en dégustant un cocktail style grenadine- tequila ou une boisson qui mélangerait  de la menthe à l’eau et de la vodka. Bref, un genre de truc à ingurgiter quand on est adulte mais avec les souvenirs d’un gamin qui aurait joué à “Maman, j’ai raté l’avion !”
Nous voici à New York city baby ! Au début des années 80, toute la ville veut entrer au Club, le temple du disco. C’est là que Charlotte et Alice, deux ravissantes nanas qui vivent dans un appart pourri et rêvent de percer dans l’édition, retrouvent Dez le mec qui kiffe la coke et les Cheerios, Josh le garçon au bout du rouleau qui repasse ses chemises en étant assis, Tom le beau gosse qui cache forcément des trucs louches et Jimmy Steinway, l’auteur du bouquin qui se surnomme le publicitaire dansant. Tout un programme !
On passe ses nuits à danser en bougeant ses vestes à épaulettes et à chercher l’amour en s’imaginant une vie faite de  chic, de glam et de fous rires goût daiquiri fraise ! Résultat des courses : on passe des dimanches nauséeux et silencieux à lire Harper's bazaar en grignotant un hot dog qui doit nous faire les trois repas principaux because no money meuf !
Whit Stillman a un style complètement barré et en même temps profondément humain. Le disco est mort, vive le disco ! Lisez le livre puis jetez vous sur le film du même nom avec Chloë Sevigny et Kate Beckinsale…Have a good trip !

En librairie depuis le 2 mai
Editions Tristram
Prix : 21,50 €
 
 
>Touchez pas au grisbi ! de Albert Simonin
 
Voici un polar, un vrai de vrai ! Qui sent le petit café noir, les paquets de Gitane et les plats en sauce qu’on a du mal à digérer quand il faut défoncer des portes ! Max et Riton sont deux truands associés depuis vingt ans. Ils viennent de faire un coup fumant : le vol de 50 millions en lingots. Riton parle un jour du magot à sa petite amie, qui en parle à un vilain voyou prénommé Angelo. Après une tentative ratée de kidnapper Max pour obtenir de lui l'endroit où est caché l'or, Angelo enlève Riton et propose de le libérer en échange du trésor.
C’est vraiment cocasse à lire parce que le récit est bourré de mots datés et de brigands qu’on imagine bien manger des rillettes en buvant du champagne ! A lire un peu partout avec un petit air patibulaire avant de visionner l’adaptation cinématographique avec Mister Jean Gabin et Signore Lino Ventura !


Sandrine Capelle

Sandrine, journaliste littéraire, 30 ans, Paris
Une lubie ? Me lever en pleine nuit pour manger un morceau de camembert trempé dans du ketchup
Un dessert ? Le Paris-Brest
Un film ? Les amants, de Louis Malle
Un endroit ? N'importe quelle plage dans le monde
Une fringue ? Les mitaines

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.