7 GALÈRES DE COLLANTS QUI NOUS DONNENT ENVIE DE TOUT CASSER



La saison fraîche ramène avec elle son lot d'accessoires que l'on avait presque oublié cet été. Parmi eux, on pense forcément aux collants, qui sont à la fois nos meilleurs amis et nos pires ennemis. Comme on est un peu énervées de les retrouver, on a décidé de mettre à plat ce pourquoi on les déteste. Ça soulage. 

1. Ils filent

"Bah oui, bah oui, ça file, ce sont des collants !". N'empêche qu'on est bientôt en 2018 et que ce problème devrait déjà être réglé depuis longtemps. Non mais. En plus, il faut toujours que ça file à des endroits bien exposés à la vue de tous (même si on n'était pas du tout partie sur un look grunge ce matin), ou alors pour nous scier les doigts de pieds. 

2. Ils attirent les poils comme des aimants
Vous avez déjà essayé de porter des collants en présence d'un chat blanc ? 
Et en prime, c'est une vraie galère de les retirer ensuite, un à un. 

3. Ils sont totalement chronophages
Innocemment, le matin, on se dit : "Tiens, et si je mettais ma nouvelle petite robe avec une paire de collants 50 deniers aujourd'hui ?". Mais ça, c'est avant de se retrouver à fouiller deux heures le nez dans sa boîte/son tirroir à collants à la recherche de l'unique paire pas encore filée, perdue parmi les 10 autres complètement ruinées que l'on garde "au cas où". 


4. Ils nous empêchent de respirer 
Voilà qui est handicapant. Et on ne parle même pas des collants gainants. On pourrait faire une autre liste rien que sur les galères de collants gainants. 

5. Ils crèvent le budget 
On aimerait bien savoir combien on dépense à racheter des collants pratiquement toutes les semaines. D'autant que ce n'est pas donné pour un accessoire à l'espérance de vie ultra limitée. 

6. Les tailles sont improbables
Ce graphique très élaboré presque toujours présent sur l'emballage des collants nous fait comprendre qu'une fille d'1m80 devrait choisir la plus grande taille alors que, on est d'accord, elle peut peser aussi bien 50 kg que 90. Quelqu'un sait où est passée la logique ? 

7. Ils nous mettent la honte
Quand on n'est pas en train d'essayer de cacher son trou béant au beau milieu de la cuisse, on se lance dans des missions bizarres pour tenter de remonter nos collants en toute discrétion, en adoptant des postures plutôt... contemporaines. 

C'est marrant comme tout à coup, on a encore plus envie de retourner en été... 


> Article d'Elsa Raymond

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.