« 28 JOURS » LE COURT-DOCU SUR LES RÈGLES QU’IL FAUT ABSOLUMENT VOIR

La moitié de l’humanité a ou a eu ses règles. Elles occupent une bonne partie de la vie de chacune d’entre nous. Mais elles sont méconnues, demeurent mystérieuses, pourquoi ? Le documentaire « 28 Jours » ouvre le débat sous le format court et accessible de 30 minutes, disponible sur Youtube.


 
Entre rejet, tabou, dévalorisation, malédiction, impureté… Des mythes aux religions jusqu’à la construction de clichés et la perception moderne, les règles ont fait couler beaucoup d’encre –  et de sang (rigolez svp). Elles restent mystérieuses car elles font partie du gros tabou qui existe autour du sexe féminin – c’est comme des poupées russes sans fin. Elles sont une cause de discrimination, à la fois bénies parce qu’elles permettent d’engendrer la vie et cachées et rejetées car méconnues encore aujourd’hui.
 
« 28 jours » est un documentaire d’un nouveau genre, totalement adapté à l’air du temps par sa durée : 30 minutes. Il n’en fallait pas plus pour ouvrir le débat et poser les problématiques essentielles liées aux menstruations. Un documentaire qui apporte des témoignages variés : gynécologue, professionnels de santé, professeures, la présidente d’Endofrance (une association qui sensibilise à l’endométriose, plus d’infos par ici), la responsable de communication de Nana (qui a d'ailleurs du mal à justifier la composition chimique de ses produits, oups…), des autrices qui se sont intéressées aux règles, et des jeunes femmes et même des hommes qui donnent leurs points de vue.

Crédit : Instagram / @menstruationmagazine
 
De nombreux sujets sont abordés, comme les rapports sexuels pendant les règles. Beaucoup trouvent encore cela inconcevable ou « dégueulasse » mais pourquoi ne pas lever le tabou ? L’orgasme féminin, par la création d’endomorphines est un anti-douleur naturel créé par notre propre corps, explique le gynécologue : une bonne raison pour passer à l’acte même pendant ses règles si on en a envie, non ? Est aussi abordée la question des symptômes prémenstruels et les stéréotypes qui y sont liés. Aussi, le documentaire aborde la problématique des protections hygiéniques aux composants chimiques, pour les serviettes et tampons « classiques » ainsi que des solutions alternatives (mais pas toutes, pour cela vous pouvez vous diriger vers cet article qui les passe en revue).
 
On apprend des choses dont on n’avait pas conscience auparavant. Et là on se dit qu’apprendre des choses sur notre corps, à l’âge adulte, c’est quand même signe d'un problème dans l’éducation des jeunes filles. Combien parmi nous ne connaissent pas, ou ont su bien tard le nom scientifique de la partie extérieure de l’organe génital féminin ? Apprendre à 20 ans que ce que l’on a entre les jambes s’appelle une vulve, c’est commun mais ça ne devrait pas l’être. Alors, seconde question piège : d’où vient la douleur que l’on ressent pendant ses règles ? Elle provient de l’utérus (qui est un muscle) qui se contracte pour faire couler le sang, la muqueuse, l’ovule. Vous le saviez ? Attention, si la douleur est trop forte, ce n’est pas normal contrairement à ce que l’on nous a enseigné, il faut aller consulter un médecin ou un gynécologue.
 
De nombreuses idées sont à déconstruire sur le mythe des règles. Les jeunes filles, mais aussi les jeunes garçons méritent une meilleure éducation sur ce sujet. Ce documentaire éclaire bien des aspects problématiques sur cette question essentielle des menstruations, on vous le recommande donc vivement !
 
> Article de Shannon Marini

VOUS AIMEREZ AUSSI

Utilisation des cookies

Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.